Covid-19 : Valérie Pécresse souhaite des vacances scolaires prolongées du 2 avril au 3 mai

Covid-19 : Valérie Pécresse souhaite des vacances scolaires prolongées du 2 avril au 3 mai
Valérie Pécresse demande des vacances scolaires anticipées pour freiner l'épidémie (illustration)

, publié le vendredi 26 mars 2021 à 14h15

La veille, François Baroin avait quant à lui estimé que "la question se pose" quant à la fermeture des établissements scolaires.

Malgré toujours plus de cas de Covid-19 dans les écoles, des voix qui s'élèvent pour réclamer leur fermeture, le gouvernement maintient qu'elle n'interviendra qu'en dernier recours. Un nouveau durcissement du protocole sanitaire est attendu, mais les marges de manœuvre semblent très réduites.

Dans les chiffres officiels, le nombre d'élèves contaminés par le coronavirus a encore augmenté en une semaine, passant de plus de 15.000 à plus de 21.000 (soit un taux de 0,17% contre 0,13% il y a une semaine). Le nombre de personnels contaminés est également en hausse, passant de 1.809 à 2.515, soit un taux de 0,22%.

Face à l'aggravation de la situation, Valérie Pécresse a renouvelé sa proposition d'adapter les vacances scolaires, en les anticipant et les prolongeant pour freiner l'épidémie. "Parce que le virus est hors de contrôle dans nos écoles, collèges et lycées, je propose au Gouvernement d'avancer et de prolonger les vacances scolaires", explique la présidente d'Île-de-France.



Sur l'ensemble du territoire, 3.256 classes (contre 2.018 il y a une semaine) sont fermées sur 528.400, et 148 structures scolaires (contre 80) le sont sur 61.500, dont 116 écoles, 22 collèges et 10 lycées.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.