Covid-19 : une "écrasante majorité des Français" fait le choix de la vaccination, souligne Gabriel Attal

Covid-19 : une "écrasante majorité des Français" fait le choix de la vaccination, souligne Gabriel Attal©Pascal GUYOT / AFP

publié le vendredi 13 août 2021 à 13h18

"Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron le 12 juillet, 10 millions de Français supplémentaires sont allés se faire vacciner", s'est réjoui porte-parole de l'Elysée et secrétaire d'État auprès du Premier ministre Gabriel Attal, sur BFMTV ce vendredi 13 août.

Une "écrasante majorité des Français" fait le choix de la vaccination. C'est le constat du porte-parole de l'Elysée et secrétaire d'État auprès du Premier ministre Gabriel Attal, sur l'antenne de BFMTV ce vendredi 13 août.



Il souligne l'"effet massif sur la vaccination" provoqué par l'allocution du président de la République Emmanuel Macron, le 12 juillet, sur les prises de rendez-vous.

"Depuis cette allocution, 10 millions de Français supplémentaires sont allés se faire vacciner. C'est collossal !", s'est-il réjoui.

"On constate une véritable stagnation chez un certain nombre de nos voisins - les Allemands, les Etats-Unis -, on voit en France que la vaccination a continué à progresser tout au long du mois d'août. Avant-hier encore, 600.000 personnes sont allées recevoir une injection, dont la moitié pour une première dose", a continué Gabriel Attal.




Objectif : 50 millions de primo-vaccinés avant la fin du mois

L'effort ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. "Le président a demandé à ce que de nouvelles campagnes 'd'aller vers' soient mises en place en prévision de la rentrée - dans les établissements scolaires et universitaires, dans les centres commerciaux -, pour que la vaccination soit vraiment accessible partout et à tous. Notre objectif reste le même : 50 millions de personnes ayant reçu une première injection avant la fin du mois d'août", a précisé le porte-parole de l'Elysée.

Selon les derniers chiffres de Santé publique France, 45.857.880 personnes ont reçu au moins une injection (soit 68% de la population totale) et 38.474.940 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 57,1% de la population totale).

Une "instrumentalisation politique" qu'il juge "totalement irresponsable"

Alors que des manifestations anti-pass sanitaire sont prévues ce samedi avec une mobilisation en hausse suivie de près par les autorités, Gabriel Attal a fustigé "une infime minorité qui est dans l'instrumentalisation politique de tout ça (...), ça je trouve ça totalement irresponsable", a-t-il souligné.

Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran, en déplacement en Martinique, a dénoncé les slogans "parfois extrêmement douteux, voire complètement crades" de certains manifestants.

"Vous avez des gens qui se mobilisent contre la vaccination, dont on parle beaucoup, et à mon sens, beaucoup trop. Vous avez 200.000 personnes qui ont manifesté un samedi pour dire qu'ils ne voulaient pas du vaccin avec des pancartes extrêmement bariolées et des motifs parfois extrêmement douteux, voire complètement crades", a-t-il fustigé.

Lundi, une enseignante a été interpellée pour avoir brandi une pancarte antisémite lors d'une manifestation à Metz. Elle sera jugée pour "provocation publique à la haine raciale" le 8 septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.