Covid-19 : "Tout le monde a envie de retrouver ses collègues", lance Elisabeth Borne

Covid-19 : "Tout le monde a envie de retrouver ses collègues", lance Elisabeth Borne
Elisabeth Borne, en avril 2021

publié le mardi 27 avril 2021 à 12h30

La ministre du Travail a évoqué la perspective d'un retour dans les entreprises qui sera "forcément progressif", face à une situation sanitaire encore précaire.

"Tout le monde a envie de retrouver ses collègues". Au lendemain d'une réunion avec syndicats et patronat sur l'évolution des règles en vigueur dans le monde du travail face au Covid-19, Elisabeth Borne a évoqué la "grande lassitude" notamment des salariés en activité partielle, indiquant toutefois que les "étapes" vers le retour à la normale sont encore nombreuses. 

"C'est important d'avoir des perspectives", mais pas de "retour en arrière", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC/BFMTV, qui souhaite éviter tout "Stop and go" dans la réouverture des établissements. Quant à la question d'une adaptation du couvre-feu, à repousser au-delà de 19h : "C'est une question qui se pose. Ce serait préférable pour les restaurateurs", dit-elle.

"Convivialité" et pots de départ

"Il y a une grande lassitude chez les salariés en activité partielle depuis des mois. Tout le monde a envie de retrouver ses collègues, de retrouver des moments de convivialité", ajoute t-elle, évoquant le cas des salariés ayant fini leur carrière professionnelle au cours de la crise sanitaire. "Quand on pense que des gens sont partis à la retraite après avoir passé 30 ou 40 ans dans une entreprise et qui n'ont pas eu de pot de départ, on voit que ça nous manque !", lance t-elle, rappelant néanmoins que "le retour sera forcément progressif".

Le télétravail reste ainsi la règle pour l'heure, dans "100% du temps quand c'est possible". Le travail à distance "peut être un progrès" après la crise, a t-elle ajouté, estimant que l'élaboration de ces règles devraient être mises dans les mains des entreprises et des salariés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.