Covid-19 : s'il n'existe "pas d'interdiction" pour se rendre en Espagne ou au Portugal, Clément Beaune appelle à "la prudence"

Covid-19 : s'il n'existe "pas d'interdiction" pour se rendre en Espagne ou au Portugal, Clément Beaune appelle à "la prudence"
Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune, le 23 juin 2021.

publié le dimanche 11 juillet 2021 à 12h55

"Quand on fait ses choix de vacances, on doit savoir qu'en Espagne ou au Portugal, la situation est très préoccupante", a souligné le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Jeudi, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune a conseillé aux Français "d'éviter l'Espagne et le Portugal" cet été, face à la propagation rapide du variant Delta du Covid-19. "Ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l'Espagne, le Portugal dans vos destinations, c'est un conseil de prudence", a-t-il déclaré sur France 2

Si le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a tempéré ces propos vendredi, appelant les Français qui veulent passer leurs vacances dans ces pays à se faire vacciner sans toutefois déconseiller de s'y rendre, Clément Beaune a réaffirmé sa position dimanche 11 juillet. Invité sur Europe 1/CNews/Les Echos, il a rappelé qu'il n'existait "pas d'interdiction" de se rendre dans ces deux pays européens mais a adressé aux Français "un message de prudence et de responsabilité individuelle".

"On peut y aller mais le pass sanitaire est obligatoire", a-t-il insisté. 



"On nous a reproché d'être parfois trop laxistes sur les frontières. Je ne suis pas un 'enfermiste', je suis pour la libre-circulation en Europe", a souligné le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. Mais "quand on fait ses choix de vacances, on doit savoir qu'en Espagne ou au Portugal, la situation est très préoccupante. D'ailleurs ces pays-là eux-mêmes (...) ont pris des mesures parce qu'ils reconnaissent que la situation est difficile", a-t-il poursuivi. 

"Quand vous êtes vaccinés, pas de problème, vous êtes protégés, vous pouvez aller sans crainte en Espagne, au Portugal, comme ailleurs. Quand vous êtes, par exemple, Franco-portugais ou que vous avez de la famille au Portugal, que parfois vous n'avez pas vue depuis des mois, je ne vais pas vous dire d'annuler vos vacances, a fortiori si vous êtes vaccinés. Mais si vous êtes par exemple un jeune qui travaille au mois de juillet pour payer vos vacances, que vous n'avez pas encore choisi avec vos copains là où vous partez en août, là je vous dis d'éviter les destinations à risques et choisissez-en une autre", a déclaré Clément Beaune.

Le  secrétaire d'Etat aux Affaires européennes est également revenu sur la décision de Malte de fermer ses frontières aux voyageurs non vaccinées. "La décision qui a été prise par Malte est contraire aux règles européennes et je crois qu'il faut qu'on s'en tienne à notre cadre et l'appliquer pleinement. Ce cadre, c'est celui du passe sanitaire européen", a-t-il souligné. "Ce qu'a fait Malte, c'est de ne reconnaître plus que le vaccin. Ca doit nous alerter sur le fait que si la situation se dégrade, les tentations de fermeture, quelques fois même contraires aux règles, se multiplient", a-t-il regretté, ajoutant qu'il "préférerait qu'ils reviennent sur leur décision".

"On n'a pas toujours bien réussi à se coordonner en Europe pendant cette crise mais pour une fois, on a un passe sanitaire (...) qui est le même partout en Europe", a expliqué Clément Beaune. "Nous avons un cadre européen qui est harmonisé, qui est protecteur et c'est celui là qu'il faut appliquer", a-t-il insisté, en précisant qu'il ne s'agissait "pas de sanctionner Malte".

Le secrétaire d'Etat a par ailleurs appelé les Français à se faire vacciner avant de partir. "On a une arme (contre le Covid-19, ndlr), c'est la vaccination. Donc, pour être tranquille, pour vos vacances, vaccinez-vous !", a-t-il appelé.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.