Covid-19 : Olivier Véran critique le "tir au pigeon" de l'opposition à l'Assemblée

Covid-19 : Olivier Véran critique le "tir au pigeon" de l'opposition à l'Assemblée
Olivier Véran, le 20 janvier 2020, à Paris

, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 20h14

Le ministre de la Santé a ironisé sur "l'outrance permanente" des élus de l'opposition.

"Je crois que ça commence un peu à lasser les Français!". Interpellé par plusieurs députés dans le cadre du débat sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire à l'Assemblée nationale mercredi 20 janvier, Olivier Véran s'est fendu d'une pique contre les accusations d'élus dont il critique "l'outrance permanente".


"J'ai aucun problème avec l'exercice de tir au pigeon", a t-il d'abord commenté au sujet des attaques à son encontre, avant de mentionner "quelques formules lancées à l'emporte-pièce" par les élus qui l'interpellaient. Le ministre de la Santé a ainsi listé des accusations sur un manque "d'humanité", une "volonté totalitaire" ou des cumuls de "fiascos" et de "scandales".

"Méthode anti-Coué"

"Mesdames et messieurs les députés, ça commence à se voir de la part des Français, cette espèce d'outrance permanente, cette méthode anti-Coué qui voudrait qu'à chaque fois que la France met en place quelques chose, il y aurait des élus d'opposition qui viendraient dire que ça ne marcherait jamais!", a t-il réagi.



"Je crois que ça commence un peu à lasser les Français!. Les Français sont en galère depuis 11 mois, ils voient qu'aujourd'hui la plupart des pays autour de nous sont en confinement généralisé, que leurs enfants sont à l'école, que l'économie a été soutenue", a t-il défendu, ajoutant que "personne ne nie que c'est difficile !".


"Piloter une crise sanitaire, avec toutes les incertitudes, bien sûr que c'est difficile ! Et bien sûr que personne n'a dit que nous aurions tout bien fait et que tout serait parfait dans le meilleur des mondes! Personne n'a jamais dit ça!

Olivier Véran a ponctué son intervention par un appel aux députés,  "Mesdames et messieurs les parlementaires, Dans ce cas là, aidez nous ! Faites des propositions utiles ! Allez dans les territoires ! Et vous verrez qu'il y a toujours deux sortes de personnes dans la vie, au Parlement comme ailleurs, il y a ceux qui cherchent des problèmes, et ceux qui trouvent des solutions !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.