Covid-19 : les entreprises de nouveau incitées à favoriser le télétravail

Covid-19 : les entreprises de nouveau incitées à favoriser le télétravail
©Panoramic

publié le lundi 29 novembre 2021 à 19h05

Si le protocole sanitaire au sein des entreprises reste inchangé malgré la cinquième vague, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, souhaite un retour du télétravail, explique Le Parisien.

Depuis mars 2020, le télétravail s'est immiscé dans le quotidien d'un grand nombre d'actifs. Si depuis la campagne de vaccination, le présentiel a progressivement fait son retour, le travail à distance pourrait à nouveau redevenir la norme.

En effet, depuis quelques semaines, la France et l'Europe subissent de plein fouet la cinquième vague. En outre, l'émergence du variant Omicron s'ajoute à la difficile équation du gouvernement. Ce lundi 29 novembre, le dernier protocole sanitaire pour les entreprises, qui devrait être publié dans les prochaines heures, semble être en accord avec la ligne de conduite du gouvernement après le conseil de défense du 24 novembre : pas d'évolution pour le moment. Et ce, alors que le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre du Travail, Elisabeth Borne, militent pour une plus grande application du travail à distance, précise Le Parisien. 


Un protocole inchangé

Depuis septembre, les entreprises sont libres de choisir comment elles organisent le travail. Certaines optent pour le 100 % présentiel, d'autres pour le 100 % à distance et d'autres pour des solutions hybrides. Le protocole précise tout de même que dans le « contexte actuel de reprise épidémique », « le télétravail participe à la démarche de prévention du risque d'infection au Covid ». « La ministre a donc invité les employeurs à faciliter son déploiement, en tenant compte des enjeux d'organisation du travail, des risques liés à l'isolement des salariés », indique l'entourage d'Elisabeth Borne au Parisien. Malgré cette incitation, les entreprises sont, pour le moment, encore libres d'établir leur politique de travail comme elles l'entendent.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.