ALERTE INFO
20:26 Euro : Karim Benzema rappelé en Equipe de France

Covid-19 : "Le gouvernement sera sans doute amené à prendre d'autres règles", prévient Emmanuel Macron

Covid-19 : "Le gouvernement sera sans doute amené à prendre d'autres règles", prévient Emmanuel Macron
Emmanuel Macron à Valenciennes, le 23 mars 2021.

publié le mardi 23 mars 2021 à 12h36

En déplacement à Valenciennes, le chef de l'Etat a appelé à la "conscience collective" des Français face au Covid-19, et a notamment insisté sur l'importance du télétravail.

Pour faire face à la troisième vague de Covid-19, l'exécutif a imposé le week-end dernier de nouvelles mesures restrictives dans 16 départements, dont toux ceux de l'Île-de-France et des Hauts-de-France, pour au moins quatre semaines. Et d'autres départements pourraient suivre, a prévenu Emmanuel Macron mardi 22 mars.



En déplacement à Valenciennes, dans le Nord, pour visiter un centre de vaccination, le président de la République en a appelé à la "conscience collective" des Français et "à faire extrêmement attention". "Le virus est très présent sur le sol français", a-t-il expliqué appelant notamment les entreprises à renforcer le télétravail : "Il faut au maximum s'y mettre parce que notre objectif c'est de réduire les contacts et les interactions pour freiner ce virus".

"On doit tous être responsables et se mobiliser", a-t-il exhorté. "Ce qui est très important, c'est de suivre ces règles qui ont été clarifiées ces derniers jours", a-t-il insisté. "Pour que ça marche il faut que nous adhérions tous", a martelé Emmanuel Macron, tout en assurant comprendre "la lassitude, chez les plus jeunes, chez nos concitoyens à qui on a demandé beaucoup de contraintes depuis maintenant un an". "Beaucoup dépend de chacun d'entre nous, si chacun est responsable (...) on arrivera à le (virus) ralentir".

"Le gouvernement sera sans doute amené à prendre d'autres règles pour les territoires qui basculeraient en zones difficiles", a également prévenu Emmanuel Macron, parlant d'une "course de vitesse contre le virus".

Plus tôt dans la matinée, l'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet expliquait que les mesures supplémentaires mises en place le week-end dernier dans 16 départements "seraient très pertinentes dans des régions qui se trouvent dans un état encore maîtrisé mais qui dans trois ou quatre semaines seront dans une situation critique".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.