Covid-19 : Jean Castex défend le bien-fondé de sa "stratégie territorialisée"

Covid-19 : Jean Castex défend le bien-fondé de sa "stratégie territorialisée"
Jean Castex, à Paris, le 10 décembre 2020

publié le mercredi 24 mars 2021 à 17h15

Le Premier ministre a défendu les décisions du gouvernement à la tribune du Sénat, mercredi 24 mars.

Plusieurs régions font face à une nouvelle flambée épidémique en ce début de printemps, qui fait planer la menace d'un renforcement des mesures "localisées" défendues par l'exécutif. A la tribune du Sénat, Jean Castex a évoqué "une troisième vague extrêmement importante", se contentant toutefois de marteler les grandes lignes de la ligne de conduite du gouvernement. "Nous maintiendrons cette stratégie territorialisée", a t-il affirmé.

"Nouspourrions être conduits à durcir (les mesures de freinage) en fonction de l'évolution de la pandémie. Nous avons un devoir de nous adapter", a lancé le Premier ministre dans l'hémicycle de la Haute chambre, en réponse à une question d'un sénateur. 

"Le retour d'expérience montre que les lieux de contamination clos sont beaucoup plus dangereux que les espaces extérieurs, ce qui ne signifie pas qu'à l'extérieur on puisse faire n'importe quoi", a t-il encore répété dans la lignée du nouveau slogan de l'exécutif "Dedans avec les miens, dehors en citoyen".

A la mi-journée, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué que les départements de l'Aube, de la Nièvre et du Rhône vont s'ajouter aux seize soumis depuis samedi à des mesures de freinage renforcées pour affronter la nouvelle poussée de l'épidémie de Covid-19, en attendant une accélération de la vaccination. "Des concertations auront lieu cet après-midi" pour faire passer ces départements sous régime renforcé, a t-il annoncé, à l'issue du conseil des ministres, tenu dans la foulée d'un nouveau conseil de défense sanitaire.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.