Covid-19 : "Il y a des départements où on va être amené à alléger les contraintes", indique Emmanuel Macron

Covid-19 : "Il y a des départements où on va être amené à alléger les contraintes", indique Emmanuel Macron
Emmanuel Macron à Illiers-Combray (Eure-et-Loir), le 15 septembre 2021.

publié le mercredi 15 septembre 2021 à 19h42

Interpellé par une femme qui lui demandait si le pass sanitaire allait être prolongé après le 15 novembre, le chef de l'État a évoqué au cours d'un déplacement à Illiers-Combray "un allègement des contraintes sanitaires" dans certains départements.

Début septembre, Emmanuel Macron n'excluait pas une extension de l'obligation du pass sanitaire au-delà du 15 novembre dans les territoires sous forte pression de l'épidémie de Covid-19. Et si l'inverse était possible ? C'est ce qu'a laissé sous-entendre le chef de l'État mercredi 15 septembre lors d'un déplacement à Illiers-Combray, alors que la situation sanitaire s'améliore. 



"Il y a des départements où on va être amené à alléger un peu les contraintes en fonction de l'évolution de l'épidémie", a répondu le président à une femme opposée au vaccin qui l'interpellait. "On va faire ça comme d'habitude avec pragmatisme", a-t-il ajouté. "Si on tient le bon bout comme ça, je pense que ça ira", a-t-il encore dit à cette femme qui s'inquiète que son mari non vacciné doive fournir un pass sanitaire valide pour son accouchement prévu le 13 décembre. 

Les contraintes sanitaires ont déjà été assouplies : depuis la semaine dernière, seuls 64 centres commerciaux de plus de 20.000 m² situés dans les départements les plus touchés par l'épidémie sont soumis au pass sanitaire. 

Le taux d'incidence, nombre de cas de Covid-19 pour 100.000 habitants, s'établissait mercredi à 99,2, selon les données de Santé publique France. Le pays n'avait pas connu un chiffre aussi bas depuis la mi-juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.