Covid-19 : "Il faudra attendre quelques mois" pour une sortie de crise, estime Olivier Véran

Covid-19 : "Il faudra attendre quelques mois" pour une sortie de crise, estime Olivier Véran
Le ministre de la Santé Olivier Véran le 24 mars 2021.

publié le vendredi 09 avril 2021 à 09h25

L'échéance de la mi-mai pour la réouverture progressive des restaurants et lieux de culture annoncée par Emmanuel Macron ne signera pas le retour à la vie normale, a souligné vendredi matin sur RTL le ministre de la Santé. "Il ne faut pas confondre sortie définitive de l'épidémie et sortie progressive des mesures de freinage du virus", a-t-il estimé.

A quand le retour à la vie normale ? Après plus d'un an de restrictions liées à la crise du Covid-19, Emmanuel Macron a évoqué le 31 mars dernier lors de son allocution une réouverture progressive des "lieux de rencontre, de culture, les restaurants, les cafés" pour la mi-mai.

Une échéance contestée par certains et sur laquelle ne peut se prononcer le "monsieur vaccin". Invité de LCI jeudi 8 avril, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale Alain Fischer a dit "ne pas savoir si cet objectif pourra être tenu au 15 mai". 

L'Institut Pasteur a de son côté évoqué cette semaine la possibilité d'un retour à la normale à l'automne, mais seulement avec une vaccination massive d'ici là, de 90% des adultes. "Il ne faut pas confondre sortie définitive de l'épidémie et sortie progressive des mesures de freinage du virus", a répondu le ministre de la Santé Olivier Véran vendredi matin sur RTL. Il a rappelé que l'année dernière "les gens avaient commencé à retrouver une vie normale", après le premier confinement au mois de mai, avec la réouverture des écoles, des terrasses, puis des restaurants...




"Ce que le président de la République dit c'est que l'effort que nous faisons actuellement va payer et nous permettra de passer cette troisième vague épidémique", a-t-il souligné. "De l'autre côté de la vague, nous reprendrons progressivement plus de liberté (...) Il faudra attendre quelques mois, encore, pour vérifier qu'il n'y a pas de nouveau variant et que la protection vaccinale est solide et durable, ce que je crois", a-t-il estimé. 

473.000 Français vaccinés jeudi

Olivier Véran s'est par ailleurs montré optimiste sur la campagne de vaccination, alors que l'objectif des 10 millions de doses injectées a été atteint jeudi avec une semaine d'avance, avec un record de 437.000 Français vaccinés en un jour.  "Les records sont fait pour être battus, nous irons au-delà", a assuré le ministre. 

Un rythme qui pourra être maintenu grâce à l'augmentation de la cadence des livraisons de vaccins. "Hier et avant-hier, il y a 1,3 millions doses de vaccin AstraZeneca qui sont arrivées dans les pharmacies, chez les médecins libéraux, pour la première fois chez les infirmiers et infirmières libéraux, qui peuvent aller vacciner au domicile des personnes âgées", a-t-il expliqué. "Les vaccins arrivent, ils arrivent toutes les semaines", a poursuivi le ministre. "Que ce soit Pfizer, Moderna, AstraZeneca et bientôt d'autres comme le Johnson et Johnson, ces vaccins arrivent progressivement et nous les injectons tout de suite", conclut le ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.