Covid-19, fin du quinquennat : Emmanuel Macron prendra la parole lundi à 20h

Covid-19, fin du quinquennat : Emmanuel Macron prendra la parole lundi à 20h©STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

publié le vendredi 09 juillet 2021 à 17h29

Durant cette allocution, le président de la République pourrait détailler les mesures décidées par le Conseil de défense Covid-19 qui se tiendra lundi matin à l'Elysée.

Le variant Delta, grande inquiétude de l'été. Le président de la République Emmanuel Macron s'adressera aux Français ce lundi 12 juillet à 20h00, comme l'a annoncé ce vendredi l'Elysée. La sortie de crise est en effet menacée par la dégradation de la situation sanitaire.



Cette allocution, prévue depuis plusieurs jours, interviendra un mois et demi après l'entretien donné le 29 avril par le chef de l'Etat à la presse quotidienne régionale et dans lequel il détaillait le calendrier du déconfinement.

Vers une obligation vaccinale pour les soignants ?

L'Elysée n'a pas donné de détails sur le contenu de l'intervention, mais l'entourage d'Emmanuel Macron a récemment indiqué que son objectif était de définir le cap pour les dix derniers mois de la fin du quinquennat, en particulier sur les réformes comme celle des retraites.

Il pourrait cependant détailler les mesures décidées par le Conseil de défense Covid-19 qui se tiendra lundi matin à l'Elysée pour trancher notamment sur l'obligation vaccinale pour les soignants et l'extension du pass sanitaire.

Il "tiendra compte des données sanitaires", a affirmé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Cette allocution sera diffusée alors qu'Emmanuel Macron a prévu de recevoir lundi à 19h00 à l'Elysée les parlementaires de la majorité pour marquer la fin de la session.

39% des Français complètement vaccinés

Dans un avis paru ce vendredi, le Conseil scientifique a de son côté préconisé un tour de vis pour faire barrage au variant Delta, notamment la vaccination obligatoire des soignants et des restrictions localisées dans les zones les plus touchées, au besoin dès cet été.

Le conseil avertit en effet qu'une "quatrième vague liée au variant Delta pourrait survenir rapidement, avec un retentissement sur le système de soins, malgré un niveau élevé de vaccination", jugé "insuffisant".

"L'épidémie ne pourra être contrôlée qu'avec 90% à 95% de personnes vaccinées ou infectées", met en garde l'instance. Jeudi soir, on comptait 52% de Français vaccinés avec une première dose et 39% complètement.

Le gouvernement vise les deux tiers des adultes complètement vaccinés à fin août.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.