Covid-19 : Emmanuel Macron "pas à la hauteur" de la crise pour une majorité de Français

Covid-19 : Emmanuel Macron "pas à la hauteur" de la crise pour une majorité de Français
Le président de la République à Breil-sur-Roya, le 7 octobre 2020

, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 23h00

Dans la gestion de la crise sanitaire, Emmanuel Macron n'as pas été "à la hauteur". C'est ce qui ressort d'un sondage Elable sorti ce mercredi, alors que la France connaît un bilan record de nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures, et que le chef de l'Etat a annoncé que des mesures "plus strictes" devraient être prises dans les zones "où le virus circule trop rapidement" pour contrer l'épidémie. 

Il n'a pas été "à la hauteur".

Depuis le début de la crise du coronavirus, Emmanuel Macron n'a pas convaincu la majorité des Français. C'est ce qui résulte d'une étude publiée mercredi 7 octobre par Elabe pour BFMTV. Si une courte majorité (52%) des sondés reconnait qu'il a pris les "bonnes décisions sur un plan économique et social", 55% d'entre eux estiment que le chef de l'Etat n'a pas "pris les bonnes décisions" sur le plan sanitaire.

L'enquête, réalisée en ligne les 6 et 7 octobre auprès de 1000 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, brosse une vision plutôt négative du président français par ses concitoyens. 


Un président "arrogant" et "autoritaire"

Parmi les sondés, 65% considèrent le que le chef de l'Etat, le gouvernement et les autorités sanitaires n'ont pas "tiré les leçons de la première vague" de l'épidémie. Par ailleurs Emmanuel Macron "inquiète" 59% des Français (+5 points). Ils sont également 65% à le trouver "arrogant" (+3 points), 63% "autoritaire" (+1 point) et "dynamique" (+2 points), et 51% "courageux" (+1 point).

Trois Français sur quatre (75%) estiment que le chef de l'Etat a eu raison de dire "ce à quoi nous devons nous attaquer, c'est le séparatisme islamiste", alors que le président de la République avait eu de la peine à convaincre la classe politique lors de son discours lundi dernier. Quatre Français sur dix (41%) disent comprendre le terme "séparatisme", 37% pensent savoir de quoi il s'agit "mais ne sont pas sûr" et 22% ne comprennent pas le terme. Ils approuvent majoritairement et jugent efficaces les mesures présentées par Emmanuel Macron, sauf celle visant à développer l'enseignement de l'arabe : 61% des Français s'opposent au développement de l'enseignement de l'arabe à l'école. 

En déplacement dans les communes sinistrées par les crues meurtrières du 2 octobre dans les Alpes-maritimes, Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir que des mesures "plus restrictives" seraient prises face à la propagation de l'épidémie de coronavirus, alors que 18 746 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés au cours des dernières 24 heures, un record. 


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.