Covid-19 : doublement vacciné, Renaud Muselier testé positif

Covid-19 : doublement vacciné, Renaud Muselier testé positif
Renaud Muselier, le 6 mai 2021, à Sérignan-du-comtat, près d'Orange.

publié le mardi 31 août 2021 à 13h10

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a indiqué sur Twitter s'être mis à l'isolement après avoir été testé positif au Covid-19. 

Renaud Muselier a indiqué lundi 30 août avoir été testé positif au Covid-19, malgré ses deux doses de vaccins. "Confronté à un état grippal et vacciné avec deux doses, j'ai été dépisté positif aujourd'hui", a posté sur Twitter le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Je me suis donc mis immédiatement à l'isolement, et dois annuler ma participation à tout événement public jusqu'à l'obtention d'un test négatif", a précisé l'élu.



Une information qui n'a pas manqué de relancer le débat sur l'efficacité des vaccins et du pass sanitaire, soutenu par l'élu Les Républicains.

"À quoi sert donc le #PassSanitaire si le vaccin n'empêche pas la contamination ?", s'interroge un internaute. "Mais grâce au pass de la honte vous avez pu entre temps aller et venir un peu partout, et contaminer d'autres personne ... preuve une fois de plus que le pass sanitaire ne vaut rien", s'insurge un autre. 

"Prenez quand même le temps de dire à tous les complotistes qui commentent votre tweet que la vaccination vous a protégé de la forme grave du Covid-19 et par conséquent du passage en réanimation", réclame de son côté un Twittos. 



Les différents anti-Covid, réduisent les risquent de contamination, sans pour autant les réduire à néant, mais surtout de faire des formes graves. Les différents vaccins qui sont développés pour lutter contre des maladies peuvent en effet procurer deux types d'immunité. Dans le cadre d'une immunité dite "stérilisante", la  réponse immunitaire engendrée par le vaccin va éliminer entièrement le virus de l'organisme.  C'est le cas du vaccin contre la variole, qui a permis l'éradication de la maladie de la surface de la terre en 1980. Une immunité dite "effective" n'empêchera pas, en revanche, la contamination de l'organisme par un virus ni sa multiplication, mais elle préviendra le développement des principaux symptômes de la maladie. Or, les vaccins développés contre le Covid-19 à ce jour entraînent une immunité effective, et non stérilisante. 

"Même quand on est vacciné, il reste un risque d'attraper la Covid si on est exposé au virus (même si la maladie sera le plus souvent moins grave), et de le transmettre par la suite (même si votre contagiosité sera elle aussi diminuée)", détaille ainsi le ministère français de la Santé sur le site internet "Mes conseils Covid".

"Le virus arrive dans le nez et devient dangereux dans les poumons. Or, ce que prévient le vaccin c'est la descente dans le système respiratoire jusqu'aux poumons, c'est pour ça qu'on est à presque 95% d'efficacité sur les formes graves" de la maladie, a expliqué le 3 août à l'AFP Claude-Agnès Reynaud, immunologiste à l'Inserm.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.