Covid-19 : "Commençons par faire vacciner les jeunes", appelle Ségolène Royal

Covid-19 : "Commençons par faire vacciner les jeunes", appelle Ségolène Royal
Ségolène Royal.

, publié le vendredi 08 janvier 2021 à 17h03

Ségolène Royal était en déplacement à Jarnac pour les 25 ans de la mort de François Mitterrand ce vendredi 6 janvier.

Ségolène Royal n'est pas du tout d'accord avec la stratégie vaccinale du gouvernement et elle le fait savoir. En déplacement à Jarnac ce vendredi 8 janvier, pour les 25 ans de la mort de François Mitterrand, l'ex-ministre de l'Environnement a proposé l'inverse de la stratégie qui a été adoptée et de commencer ainsi "par faire vacciner les jeunes" et non pas les seniors.

"La priorité elle doit être aux jeunes, y compris pour les vaccins", a estimé Ségolène Royal.


La veille, jeudi 7 janvier, Jean Castex a annoncé que tous les établissements et équipements fermés depuis le 30 octobre (Musées, cinémas, théâtres et salles de sport) vont le rester au moins tout le mois de janvier. Ségolène Royal s'est entretenu avec Emmanuel Macron et lui a fait part de son avis. "Je lui ai dit que, pour les jeunes, il faut rouvrir les salles de sport et que ça n'était pas plus dangereux, ni les salles de sport ni les lieux culturels, que les supermarchés", a continué l'ancienne Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique.

Une "grande souffrance psychologique"

"C'est une grave erreur de les laisser fermés. Il est important de libérer les lieux où les jeunes peuvent se reconstruire et retrouver des opportunités d'être ensemble, d'être entre jeunes et ça leur manque cruellement", a mis en garde Ségolène Royal, alertant sur leur "grande souffrance psychologique".

Elle en a rajouté une couche sur son compte Twitter : "Jarnac. J'ai saisi cette occasion d'échange pour demander la libération de la culture et du sport, notamment pour les jeunes, qui sont particulièrement en souffrance de l'isolement. Ce n'est pas plus risqué pour eux que les supermarchés et on peut en appeler à leur responsabilité."


Couvre-feu dès 18h pour 10 nouveaux départements

Malgré les restrictions, la menace du Covid-19 est toujours aussi présente. Depuis trois jours consécutifs, le nombre de cas positifs quotidiens comptabilisés dépasse les 20.000 et l'agence Santé publique France a relevé une "nette augmentation du nombre de cas confirmés" durant la semaine du 28 décembre (96.743 cas, contre 82.734 la semaine précédente, +17%).

La France est en état d'alerte face à la menace de deux variants plus contagieux du Covid-19. Une décision devrait être prise ce vendredi sur l'extension possible à dix nouveaux départements du couvre-feu dès 18h00, déjà en vigueur dans quinze autres depuis une semaine, surtout dans l'est de la France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.