Covid-19 : Arnaud Montebourg dénonce la gestion "catastrophique" du gouvernement

Covid-19 : Arnaud Montebourg dénonce la gestion "catastrophique" du gouvernement
Arnaud Montebourg à Grenoble, le 2 octobre 2017.

publié le jeudi 05 novembre 2020 à 12h11

On a "le sentiment d'être gouvernés par Kafka, l'obscurantisme bureaucratique", a estimé l'ancien ministre du redressement productif.

La gestion de l'épidémie de coronavirus est "catastrophique" et va engendrer des "dégâts économiques irrémédiables", a estimé jeudi 5 novembre l'ex-ministre et candidat à la primaire socialiste de 2017 Arnaud Montebourg.

Arnaud Montebourg, qui confirme vouloir "s'engager" alors que "ce pays est en train de s'écrouler", a mis en doute sur France Inter "la réalité" des 100 milliards d'euros du plan de relance qui est, selon lui, "surtout un plan de baisses d'impôts pour les grandes entreprises". "La gestion du Covid induit des destructions économiques et des dégâts sociaux et humains" et "les dégâts économiques cette fois-ci seront irrémédiables", a-t-il mis en garde.


Il a estimé que le gouvernement avait géré de manière "catastrophique" la première vague de l'épidémie du nouveau coronavirus, avait "dilapidé les bénéfices du premier confinement" et n'avait "pas préparé la deuxième vague".

Alors que la fermeture des petits commerces quand les grandes surfaces restent ouvertes a suscité maintes critiques de l'opposition, Arnaud Montebourg a expliqué qu'il aurait à la place du gouvernement "fermé les supermarchés qui au moins ont de l'argent pour indemniser leurs salariés, mais laissé les commerces de proximité ouverts", car ils sont "éparpillés", ce qui "permet de répartir le risque" de contamination. Il a aussi déploré la fermeture des librairies quand les "plateformes" de vente en ligne telle qu'Amazon restent ouvertes alors qu'elles présentent "autant de problèmes de promiscuité".


Avec ces "incohérences", on a "le sentiment d'être gouvernés par Kafka, l'obscurantisme bureaucratique", en a conclu l'ancien ministre du Redressement productif.

Arnaud Montebourg, qui sort chez Grasset un livre intitulé "L'Engagement", où il suggère à mots couverts qu'il pourrait revenir en politique en vue de la présidentielle de 2022, a par ailleurs fustigé le macronisme, "une escroquerie politique" dans laquelle "on dit une chose et son contraire". Résultat, "quand vous compilez tous les discours, vous ne comprenez rien et on ne sait pas où on va", a-t-il critiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.