Corse : hommage au préfet Érignac, entre devoir de mémoire et crispation

Corse : hommage au préfet Érignac, entre devoir de mémoire et crispation©MAXPPP

franceinfo, publié le mardi 06 février 2018 à 10h31

Lors de son premier déplacement en Corse depuis son élection en mai 2017, le président de la République va rendre hommage, mardi 6 février, au préfet Claude Érignac, assassiné il y a tout juste 20 ans à Ajaccio. Une ville qui n'oublie ni l'acte, ni ses doléances vis-à-vis de Paris.

Entre devoir de mémoire et crispation

Le 6 février 1998, le préfet de région, Claude Érignac, est tué en pleine rue, alors qu'il se rend au théâtre d'Ajaccio, avec son épouse. André se souvient de cette soirée comme si c'était hier. "Je regardais un film et il a été interrompu", se remémore-t-il. Un flash d'information annonce l'assassinat du préfet de région.

Ça m'a fait beaucoup de peine. C'était un bon préfet qui ne méritait pas ce qui lui est arrivé.

André, à Ajaccio
à…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Corse : hommage au préfet Érignac, entre devoir de mémoire et crispation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]