Corse : des étudiants nationalistes débutent une grève de la faim contre "le déni de démocratie" de l'Etat

Corse : des étudiants nationalistes débutent une grève de la faim contre "le déni de démocratie" de l'Etat©PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

franceinfo, publié le lundi 12 février 2018 à 16h45

De l'eau, sans pain sec ni sucre. Quelques jours après la visite d'Emmanuel Macron en Corse, onze étudiants nationalistes de l'université de Corte (Haute-Corse) sont entrés, dimanche 11 février, en grève de la faim pour protester contre la politique de l'Etat dans l'île. "Nous voulons montrer au gouvernement notre volonté de ne pas céder un seul pouce sur les revendications - co-officialité de la langue corse, statut du résident, amnistie des prisonniers dits "politiques" - balayées la semaine dernière, explique à franceinfo l'un des grévistes, Paul Salort, président du syndicat nationaliste Ghjuventù Indipendentista. Ces revendications ont été validées dans les urnes. Nous demandons à l'Etat d'arrêter le déni de démocratie."

Avec dix camarades, âgés de 18 à…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
23 commentaires - Corse : des étudiants nationalistes débutent une grève de la faim contre "le déni de démocratie" de l'Etat
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]