ALERTE INFO
21:27 Array

Coronavirus : un "reconfinement ciblé" est possible, "si la situation l'impose", a déclaré Emmanuel Macron

Coronavirus : un "reconfinement ciblé" est possible, "si la situation l'impose", a déclaré Emmanuel Macron
Emmanuel Macron lors d'une cérémonie à Bormes-les-Mimosas, le 17 août 2020.

, publié le jeudi 20 août 2020 à 10h45

Lors d'une interview à Paris Match, le président de la République a néanmoins écarté l'hypothèse d'un reconfinement général. 

Pourrait-il y avoir un nouveau confinement si la situation sanitaire du pays continuait à se dégrader ? Non, a affirmé Emmanuel Macron dans une interview à l'hebdomadaire Paris Match, publiée mercredi 19 août. "On ne peut pas mettre le pays à l'arrêt, parce que les dommages collatéraux d'un confinement sont considérables.

Le risque zéro n'existe jamais dans une société. Il faut répondre à cette anxiété sans tomber dans la doctrine du risque zéro", a-t-il expliqué.




En revanche, le chef de l'Etat n'exclut pas un "reconfinement ciblé". "Nous avons des stratégies très localisées, comme ce qui s'est passé en Mayenne, et allant jusqu'à un reconfinement ciblé qu'on pourrait instaurer si la situation l'imposait", a indiqué le président, sans apporter plus de précision sur la forme que pourraient prendre ces reconfinements.


Le chef de l'Etat a dit comprendre "l'anxiété légitime, liée au virus" des Français qui "vivent en temps réel un phénomène épidémique totalement neuf". Mais il faut néanmoins appliquer les mesures de précaution, a-t-il rappelé, même si elles peuvent paraître anxiogènes. "Nous devons permettre aux scientifiques d'avancer, accélérer sur les vaccins, garantir leur accès, apporter la meilleure réponse sanitaire compte tenu de ce que l'on sait", a expliqué Emmanuel Macron. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.