Coronavirus : plusieurs assesseurs aux élections municipales testés positifs

Coronavirus : plusieurs assesseurs aux élections municipales testés positifs
Une liste d'émargement, dans un bureau de vote d'Hénin Beaumont

, publié le lundi 23 mars 2020 à 11h00

Plusieurs municipalités ont rapporté des cas de Covid-19 chez des personnes mobilisées pour le premier tour du scrutin, le 15 mars dernier.

Le maintien du premier tour des élections municipales, malgré la propagation du coronavirus à travers l'Hexagone, va continuer de faire parler. Plusieurs communes rapportent en effet des cas positifs chez des assesseurs ayant pris part au scrutin. Dans le Val d'Oise, la ville de Montmagny a rapporté un cas positif, après avoir signalé trois cas suspects. "Il s'agit d'un assesseur" indique la municipalité sur sa page Facebook, qui avait invité tous les électeurs s'étant rendus dans les bureaux de vote concernés par les cas suspects à "vérifier régulièrement leur température".

Dans le Puy-de-Dôme, une élue de la ville de Billom a été diagnostiquée positive au Covid-19 et hospitalisée. Elle "assumait la fonction d'assesseur dans un bureau de vote, précise la commune, dans un communiqué relayé par France 3 Auvergne Rhône-Alpes.



"Pourquoi nous a t-on fait voter?", demande quant à lui le colistier d'un candidat dans le 17e arrondissement de Paris, qui affirme avoir été diagnostiqué positif après avoir présidé le déroulement du scrutin dans un bureau de vote.



En application des mesures d'urgence adoptées par le Parlement, le second tour des élections municipales est reporté "au plus tard au mois de juin", en raison de l'épidémie de Covid-19. La date sera fixée par décret en Conseil des ministres, pris le 27 mai au plus tard si la situation sanitaire le permet. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.