Coronavirus : "Les Français n'ont pas été bien protégés", estime Ségolène Royal

Coronavirus : "Les Français n'ont pas été bien protégés", estime Ségolène Royal
Ségolène Royal à Marseille, le 21 janvier 2020.

, publié le jeudi 14 mai 2020 à 10h11

Elle estime également que les soignants ne veulent pas de "médailles", mais une "revalorisation de leur métier".

Le gouvernement n'a pas "bien protégé" les Français face à la pandémie de coronavirus, a estimé jeudi 14 mai l'ancienne ministre Ségolène Royal.

"Les Français n'ont pas été bien protégés, ils ont été malmenés : il y a eu à la fois l'infantilisation, les menaces de sanctions, les mensonges sur les tests, la peur...", a déclaré Ségolène Royal sur France Inter. Et pourtant, "les Français ont été remarquables dans cette période de confinement, du jour au lendemain ils se sont privés de leur liberté d'aller et venir".


Celle qui fut candidate à l'élection présidentielle a également dénoncé les mesures annoncées par le gouvernement pour personnels hospitaliers. "Les soignants en ont assez des médailles, des remerciements théoriques, a assuré Ségolène Royal. On leur a promis une revalorisation de leur métier, il faut tenir parole. Ils ont montré leur créativité, leur esprit d'équipe, ils ont soigné avec des bouts de ficelles."

"Aujourd'hui encore, on ne connaît pas le nombre de décès parmi les soignants, a-t-elle encore dénoncé. Il faut que le gouvernement donne ce nombre, donne de la visibilité à leur souffrance."



Toutefois, Ségolène Royal retient "quelque chose de positif" à la pandémie : "Depuis que les humains sont malades, la planète guérit : l'air devient plus pur, il n'y a plus de bruit..."

"C'est pas d'un écroulement dont on a besoin, c'est d'un rebond national, une reconquête française, grâce à la confiance, a poursuivi l'ancienne ministre. Cette confiance est au plus bas, mais 83% des Français estiment que la France a beaucoup d'atouts."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.