Coronavirus : les événements sportifs étudiés "au cas par cas"

Coronavirus : les événements sportifs étudiés "au cas par cas"
Roxana Maracineanu, le 3 février 2020, à Paris

publié le mardi 03 mars 2020 à 13h20

La décision d'annuler les rassemblements sportifs "est aujourd'hui à la main des préfets", a déclaré la ministre des sports Roxana Maracineanu.

La propagation du Covid-19 en France fait planer l'incertitude sur la tenue des événements, qui pourront être annulés au "cas par cas". La ministre des sports souhaite ainsi "qu'on puisse, au cas par cas, étudier la tenue des événements sportifs".

"La consigne principale est de dire que lorsqu'il y a un brassage de populations de clusters identifiés en France, ces événements ont vocation à être annulés. Cette décision est aujourd'hui à la main des préfets", a rappelé Roxana Maracineanu au cours d'un point-presse tenu mardi 3 mars, donnant quelques exemples de décisions prises pour certains rassemblements sportifs devant avoir lieu au cours du mois.


La ministre a ainsi annoncé le maintien, pour l'heure, de l''épreuve cycliste de Paris-Nice. "Les équipes sont testées, il y a peu de public le long de la route, et l'épreuve ne passe pas par des zones à risques en France. Cependant, les préfets et les maires restent libres d'appliquer des mesures plus strictes en fonction de l'évolution de la situation sur chaque territoire traversé par la course", a t-elle précisé.

A contrario, la ministre a annoncé l'annulation des championnats de France de cross prévus à Montauban. "Le préfet et la Fédération ont préféré proposer le report de cet événement. Cette décision n'ayant pas d'impact majeur tant au niveau sportif qu'organisationnel.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.