Coronavirus : "Le masque n'est pas un totem d'immunité !", prévient Olivier Véran

Coronavirus : "Le masque n'est pas un totem d'immunité !", prévient Olivier Véran
Olivier Véran, le 21 août 2020, à Florac (Lozère)

, publié le vendredi 21 août 2020 à 12h40

Le ministre de la Santé a fait le point sur la situation sanitaire de la France face à un coronavirus "à double détente", qui touche principalement les plus jeunes mais affecte sérieusement les plus âgés.

"L'épidémie n'est pas une fatalité". En déplacement en Lozère, département de France le moins touché par le Covid-19, Olivier Véran a adressé un rappel des bons comportements à adopter face au virus en cette période de retours de vacances.

"Il faut faire très attention à protéger les personnes les plus fragiles. Il ne faut pas que les personnes plus jeunes contaminent les moins jeunes", a martelé le ministre de la Santé, vendredi 21 août.


Ce dernier s'inquiète que "les gens (puissent) se sentir surprotégés" par le port du masque, qui ne doit pas dispenser chacun d'appliquer les mesures barrières prônées depuis le début de l'épidémie.


"C'est pas parce que vous portez un masque que vous pouvez vous tenir la main, que vous pouvez réduire le gel hydroalcoolique, que vous pouvez vous faire la bise". "Il y a tout un tas de pratiques acquises pendant la période du printemps qu'il ne faut pas perdre aujourd'hui. Le masque, c'est un plus, pas un totem d'immunité", affirme t-il encore.

Le ministre a par ailleurs écarté l'hypothèse d'un reconfinement généralisé, insistant sur la "différenciation et territorialisation des mesures".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.