Coronavirus : Jean Castex n'exclut pas une fermeture des frontières avec l'Espagne

Coronavirus : Jean Castex n'exclut pas une fermeture des frontières avec l'Espagne
Le Premier ministre Jean Castex, le 16 juillet 2020, à l'Assemblée nationale.
A lire aussi

, publié le samedi 18 juillet 2020 à 13h32

Alors que les contaminations au coronavirus repartent à la hausse en Espagne, et notamment en Catalogne où près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone ont été appelés à rester chez eux, le Premier ministre français n'exclut pas une nouvelle fermeture des frontières.




L'épidémie de coronavirus est loin d'être terminée. Le Covid-19, qui a tué au moins 590.000 personnes dans le monde, continue de se propager ou reprend dans de très nombreux pays, notamment sur le Vieux Continent où plusieurs Etats ont pris des mesures ciblées pour tenter d'éviter une deuxième vague. En France, le port du masque sera obligatoire dans les lieux clos recevant du public dès la semaine prochaine, tandis que l'Espagne voisine a appelé vendredi les quatre millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone à "rester chez eux", face à un quasi triplement en une semaine du nombre de cas. 

Une situation que surveille attentivement la France, qui n'exclut pas une nouvelle fermeture des frontières, un mois après la réouverture des frontières entre les deux pays, après trois mois d'un strict confinement côté espagnol pour endiguer la pandémie. "Nous surveillons cela de très près, ici en particulier, parce que c'est un vrai sujet dont il faut que nous discutions aussi avec les autorités espagnoles", a affirmé samedi 18 juillet le Premier ministre Jean Castex, en visite dans sa ville de Prades, dans le département frontalier des Pyrénées-Orientales. 

Comme la France, l'Espagne est un des pays les plus affectés par la pandémie avec plus de 28.400 morts. La Catalogne et l'Aragon voisin sont les deux régions qui inquiètent le plus les autorités espagnoles, mais les foyers de contagion surveillés sont au nombre de plus de 150 dans l'ensemble du pays. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.