Coronavirus : "il n'y a pas lieu" de prendre des mesures aussi drastiques qu'en Italie, estime Emmanuel Macron

Coronavirus : "il n'y a pas lieu" de prendre des mesures aussi drastiques qu'en Italie, estime Emmanuel Macron
Emmanuel Macron participe à une visioconférence avec ses homologues européens, mardi 10 mars à l'Élysée.

, publié le mardi 10 mars 2020 à 21h00

Le chef de l'État s'est exprimé, mardi soir, à l'issue d'une réunion par vidéoconférence avec les dirigeants européens au sujet de la décision de Rome de placer le pays tout entier en quarantaine. 

"Tous ensemble, nous sommes prêts à prendre les mesures nécessaires pour faire face" à l'épidémie de coronavirus "et éviter toute forme d'instabilité", a indiqué Emmanuel Macron mardi 10 mars, après une visioconférence avec ses homologues européens, organisée au lendemain de l'adoption de mesures très strictes dans toute l'Italie, le pays européen le plus touché. Mais pas question, pour l'heure, d'en arriver là en France. 




Dans l'Hexagone, "nous prenons des mesures adaptées". "Aujourd'hui, il n'y a pas lieu de prendre des décisions de cette nature" mais "si demain ou après-demain, il y avait lieu de le faire, nous l'expliquerions et peut être les prendrions-nous", a déclaré le président, en réponse à une question sur l'Italie. 

Emmanuel Macron désapprouve la fermeture des frontières avec l'Italie. Interrogé sur les restrictions imposées par l'Autriche et la décision de la Slovénie de fermer sa frontière avec l'Italie, il a répondu : "Je crois que ce sont très sincèrement de mauvaises décisions". 




Par ailleurs, les pays de l'Union européenne sont "prêts à prendre", tous ensemble, "les mesures indispensables" pour "éviter toute forme d'instabilité financière et économique" provoquée par la crise du coronavirus, a déclaré Emmanuel Macron. Le président souhaite notamment que les 27 prennent des décisions pour que "la contrainte budgétaire" ne soit "pas un rempart" à d'éventuelles mesures pour soutenir l'économie. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.