Coronavirus : bientôt des tests obligatoires à l'aéroport pour les voyageurs arrivant de pays "rouges"

Coronavirus : bientôt des tests obligatoires à l'aéroport pour les voyageurs arrivant de pays "rouges"
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le 7 juillet à l'Élysée.

, publié le dimanche 12 juillet 2020 à 14h15

Les tests virologiques pour détecter le Covid-19 seront "systématisés" dans les prochains jours dans les aéroports, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, dimanche 12 juillet sur BFMTV. Le gouvernement refuse en revanche de prendre de nouvelles mesures contraignantes en France, malgré le relâchement dans l'application des gestes barrière

"On va systématiser les tests à l'aéroport pour les voyageurs qui viennent de pays dits 'rouges', c'est-à-dire où le virus circule le plus", a indiqué Gabriel Attal.

Pour les pays où le virus ne circule pas plus qu'en France, "il n'y a pas de raison de prendre de mesures supplémentaires", estime-t-il. 

2.000 tests par jour 

La liste des pays concernée sera publiée prochainement, selon le porte-parole du gouvernement, et la mesure entrera en vigueur "dans les jours qui viennent". Cette décision a été prise duranr un conseil de défense avec le président de la République vendredi, a précisé Gabriel Attal. 




"Une quarantaine de personnes vont se relayer dans les aéroports. On va pouvoir faire 2.000 tests PCR par jour", a-t-il poursuivi. "Les personnes qui auront pu faire un test depuis le pays d'origine n'auront pas à le refaire en arrivant en France", sous réserve qu'elles puissent en "produire la preuve". 

"Les Français sont responsables" 

Mais le gouvernement n'entend pas prendre de nouvelles mesures contraignantes pour les Français. Gabriel Attal estime que "les Français sont responsables, et quand on leur donne des recommandations, ils les respectent très massivement". 

Interrogé sur la proposition de 14 pontes de la médecine de rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos, comme c'est le cas par exemple en Belgique depuis samedi, Gabriel Attal répète que "les recommandations sont respectées par les Français, on parie sur ça". Mais le gouvernement "réfléchit en permanence, et on s'adapte en permanence à la situation", nuance-t-il. 

En vacances, "s'évader" sans oublier les règles 

À ce stade, le gouvernement s'en tient à des "recommandations" : "respecter les distances, porter un masque et télécharger l'application StopCovid." 




Sur les images de la foule rassemblée à un concert à Nice samedi, il reconnaît : "Les vacances commencent. Les Français ont envie de s'évader, mais s'évader, ça ne peut pas vouloir dire oublier (les) règles". Et cela, selon lui, "vaut pour tous les Français, y compris les responsables politiques, qui doivent donner l'exemple". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.