Contredite par les chiffres, Marine Le Pen rétorque que "les chiffres mentent"

Contredite par les chiffres, Marine Le Pen rétorque que "les chiffres mentent" ©Source : Le Lab d'Europe1

Source : Le Lab d'Europe1, publié le mardi 25 avril 2017 à 23h12

Il y a généralement un moyen efficace de débusquer et contredire les intox, affirmations erronées et autres fake news : s'en référer aux faits. Parmi ces faits, on trouve souvent des chiffres.

Sauf que dans le cas de Marine Le Pen, il va falloir trouver autre chose. Car lorsqu'on les lui oppose pour remettre un peu de réalité au milieu de l'un de ses mensonges, la candidate d'extrême droite a la parade : expliquer que ce sont les chiffres qui mentent, et non pas elle.

Marine Le Pen a étrenné cette nouvelle technique lors de son passage à l'émission Élysée 2017, sur TF1 mardi 25 avril. Deux jours après sa qualification pour le second tour de l'élection présidentielle, la-présidente-en-congé-du-FN est interrogée sur ses affirmations relatives à "l'explosion des prix" qu'aurait connue la France "depuis le passage à l'euro". Les deux journalistes face à elle expliquent que "tous les chiffres", toutes les analyses et tous les économistes disent que cela n'est pas vrai. Et au bout d'un moment, face à cette contradiction, elle dégaine cet argument désarmant : "Eh bien les chiffres, madame,mentent."



On ne voudrait pas être accusés d'avoir mauvais esprit, alors on ne va pas "mentir" à Marine Le Pen et ses partisans en leur rappelant ces fameux chiffres qui, maudits soient-ils, ne collent pas avec la *réalité* décrite par la candidate d'extrême droite.
On pensait en tout cas que le Président américain Donald Trump et son équipe avaient atteint le sommet de l'intox en politique avec leurs désormais célèbres "alternative facts". Marine Le Pen fait encore mieux avec ce que l'on appellera donc les "lying facts".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU