Conseillers ministériels : un traitement de faveur pour Nicolas Hulot ?

Conseillers ministériels : un traitement de faveur pour Nicolas Hulot ?
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le 30 août à l'Élysée.

, publié le mercredi 30 août 2017 à 20h25

Comme il s'y était engagé pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a décidé de réduire massivement les effectifs des cabinets ministériels. Un décret publié le 19 mai au Journal officiel (JO) limite désormais à dix le nombre de conseillers pour un ministre, huit pour un ministre délégué et cinq pour un secrétaire d'Etat

Mais cette règle semble difficile à tenir pour certains membres de la nouvelle équipe gouvernementale. Le journal Le Monde avait ainsi révélé, le 21 août dernier, qu'une conseillère du ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, avait dû quitter Bercy après un burn-out.

Comme le note Le Canard Enchaîné de ce mercredi 30 août, Nicolas Hulot semble lui avoir trouvé la parade : selon le JO, le ministre de la Transition écologique et solidaire - également "ministre d'État" - dispose de 18 conseillers officiels. En prenant en compte les nominations antérieurement publiées, le nombre total de conseillers dans son cabinet s'élève même à 20 personnes, poursuit l'hebdomadaire.



L'astuce ? L'ancien présentateur d'Ushuaïa s'est approprié les conseillers des deux secrétaires d'État qui lui sont rattachés : ceux de Brune Poirson et de Sébastien Lecornu. Ces conseillers ont d'ailleurs la "double casquette" et doivent travailler pour les deux membres du gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.