Congrès du PS : les socialistes déjà divisés

Congrès du PS : les socialistes déjà divisés
A lire aussi

LesEchos, publié le samedi 27 janvier 2018 à 10h11

« Catastrophique pour notre image », déplore un cadre du parti. A quelques jours de la clôture des candidatures pour le choix son futur Premier secrétaire - désigné le 29 mars - le PS était convoqué au Tribunal par… l'une de ses membres.

Delphine Batho avait en effet assigné en référé, en fin de semaine dernière, le Parti socialiste auprès du tribunal de grande instance (TGI), estimant être empêchée de briguer sa tête.

L'ancienne ministre contestait notamment l'obligation pour un candidat de « recueillir le soutien de 5 % des membres du conseil national », soit 16 signatures. Elle a été déboutée.

N'importe, le mal est fait, la désunion est d'ores et déjà patente.

Le spectre des congrès de Reims et de Rennes

Le sort de la candidature de Delphine Batho dépend…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
14 commentaires - Congrès du PS : les socialistes déjà divisés
  • DELPHINE a voulu les emmener en BATHO & le TITANIC PS va couler !!!
    C'est FAURE de café de voir LE FOLL se présenter pour faire la MAUREL à CARVOUNAS !!!

  • Le destin du PS est comme celui du Titanic.
    Hollande aura été son iceberg.

  • Le PS est devenu la copie conforme de la SFIO en 1969, autant dire un parti au bord du gouffre et à la fin d’un cycle, miné par les contentieux et les divisions hérités du quinquennat de François Hollande et par le blues des militants.
    Quand le vieux parti meurt et que le jeune parti a dû mal à naitre pour relancer la machine, on ne peut qu’avoir des doutes sur le renouveau et le rassemblement .. PS et LR sont dans la même situation pour un avenir qui a du mal à émerger : c’est la double crise des partis qui ont pratiqué l’alternance pendant des décennies.

    La dernière sortie de Montebourg "Chez les LR, ça fonctionne grâce au bonapartisme, chez nous (au PS) c'est le merdisme" c'est tout mignon gnongnon !

    Bonjour ......Pour sortir du "marasme" actuel, rien de plus simple .... Il suffit surtout d'en finir avec de vieilles pratiques qui ont nui à l'image du PS et de rendre le parti à ses adhérents parce qu'il y a de leur part une attente énorme pour structurer et organiser ..
    Alors pourquoi ne pas faire confiance à Delphine Batho pour redresser la barre: elle a un caractère entier et va dans le sens du vent, celui du renouveau.
    Certes l'intervention de Montebourg c'est "mignon gnon gnon " mais ça rend grognon quand on voit ce qu'ils ont fait du parti....Là, il faut qu'ils arrêtent le "flonflon-musette" ...
    Bonne journée.

  • « Catastrophique pour notre image »...
    Mais non... !
    Au point où ils en sont, catastrophique serait déjà bien : ça prouverait qu'il existe encore un embryon de Ps.
    Comme ils sont déjà morts et enterrés, l'image ne risque plus rien...
    Bon débarras...

  • Déjà?
    Pourquoi déjà? Ils l'ont toujours été. Il y avait presque autant de tendances ps que d'adhérents.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]