Congrès du PS les 12 et 13 décembre à Villeurbanne

Congrès du PS les 12 et 13 décembre à Villeurbanne
Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, le 29 août 2020 à Blois

, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 15h27

Le PS tiendra son congrès les 12 et 13 décembre à Villeurbanne (Rhône) pour "affirmer son identité" socialiste, prélude au "rassemblement" avec la gauche et les écologistes, a affirmé dimanche son premier secrétaire Olivier Faure. 

"Ce doit être un congrès d'affirmation de l'identité" des socialistes, un "congrès de mobilisation" pour une "refondation",  "nous ne sommes pas un parti musée qui glorifie les anciens", a affirmé M. Faure, lors d'un Conseil national du PS à Paris. Il avait annoncé plus tôt au Journal du dimanche qu'il serait candidat à sa propre succession à la tête du parti.

Selon ses statuts, le PS doit organiser un congrès tous les deux ans. M. Faure avait été élu premier secrétaire en avril 2018, à Aubervilliers, un an après les lourdes défaites de 2017.

Depuis, il a exprimé sa volonté de jouer la carte du "rassemblement de la gauche et des écologistes" dans la perspective de la présidentielle de 2022. 

"Le temps est venu de la réaffirmation de notre identité", a-t-il répété. Ensuite, viendra le temps du "rassemblement" et "aucune main ne sera rejetée". 

"Je ne suis pas contre les Insoumis", a-t-il insisté, alors que Jean-Luc Mélenchon, le chef de LFI, a appelé à des discussions allant d'EELV à la gauche de la gauche pour les régionales et départementales de 2021, en excluant le Parti socialiste du périmètre.

Mais "Adrien Quatennens, a ouvert la porte" à de possibles alliances, a affirmé M. Faure, faisant référence aux déclarations samedi du numéro deux de LFI, lors de "la fête de l'Huma autrement" à la Bellevilloise. Ce dernier avait lancé, devant M. Faure, "posons les sujets qui font débat entre nous. Se fédérer oui, mais dans la clarté".

"Ce dialogue va se nouer sur des bases claires", lui a fait écho le chef du PS. "Le rassemblement, c'est le moment où chacun arrive avec son identité propre" et à Villeurbanne, "nous ferons des propositions", de façon à pouvoir dire, au moment du rassemblement +voilà ce que nous apportons dans la corbeille+".

Pour 2022, "je veux un contrat de gouvernement de coalition. La question de l'incarnation viendra en son temps", a également affirmé M. Faure pour qui, sans rassemblement, "la gauche sera absente du second tour". Se poserait alors "la question de notre effacement", a-t-il mis en garde.

npk/adc/nm

Vos réactions doivent respecter nos CGU.