Commission européenne : Laurent Wauquiez voulait que Nicolas Sarkozy succède à Jean-Claude Juncker

Commission européenne : Laurent Wauquiez voulait que Nicolas Sarkozy succède à Jean-Claude Juncker
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy, le 2 juillet 2016, à Paris

Orange avec AFP, publié le dimanche 19 août 2018 à 18h15

L'actuel président des Républicains a proposé son soutien à l'ancien chef de l'Etat pour qu'il prenne la succession de Jean-Claude Juncker à la tête de l'institution bruxelloise.

Etait-ce une tentative d'exfiltration de la scène politique française, ou de récompense pour bons et loyaux services? A la tête des Républicains (LR) depuis fin 2017, Laurent Wauquiez a proposé à Nicolas Sarkozy d'apporter son soutien à une éventuelle candidature de l'ex-président de la République comme patron de la Commission européenne.

Le parti populaire européen, qui regroupe à l'échelle continentale un ensemble de partis de droite et de centre-droit dont les Républicains, choisira son candidat à la présidence de la Commission lors d'un congrès à Helsinki le 8 novembre prochain. Dans cette perspective, Laurent Wauquiez voulait que Nicolas Sarkozy se présente. "S'il y a un point qui a fait consensus pendant son mandat, c'est son leadership européen", justifie t-il ainsi au sujet de l'ex-chef de l'Etat.



Ce n'est "plus sa vie"

La proposition du président d'Auvergne-Rhône-Alpes n'a toutefois pas connu de suites, Nicolas Sarkozy déclinant cet éventuel tremplin vers Bruxelles. "Sarkozy l'a remercié mais a décliné l'offre : il lui a fait comprendre que ce n'était plus sa vie", explique un élu LR dans les colonnes du Journal du Dimanche, qui rapporte l'information dimanche 19 août. Poste actuel occupé par le luxembourgeois Jean-Claude Juncker jusqu'en 2019, le président de la Commission est nommé par le Conseil européen pour un mandat de cinq ans, nomination qui doit être ensuite approuvée par un vote du Parlement européen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.