Comment Mélenchon a traité d'"imbéciles" des députés LR hostiles au parachutage électoral

Comment Mélenchon a traité d'"imbéciles" des députés LR hostiles au parachutage électoral©Capture Huffington Post

Source : Huffongton Post, publié le samedi 29 juillet 2017 à 20h58

Sans happening, ni esclandre, Jean-Luc Mélenchon a frappé fort contre des députés LR, ce vendredi 28 juillet dans l'hémicycle, en les traitant d'"imbéciles"... sans provoquer la moindre protestation sur les bancs de la droite.

Son astuce ? Faire référence à une chanson de Georges Brassens sans pour autant prononcer le mot qui fâche.



Avant d'approuver à une large majorité la loi de moralisation de la vie politique en première lecture, les députés ont examiné dans la nuit de vendredi à samedi une série d'amendements visant à empêcher le "parachutage" de candidats aux élections législatives, où certains se présentent parfois sans même être inscrits sur les listes électorales de leur circonscription. Et les oreilles du président de groupe LFI à l'Assemblée, récemment "parachuté" à Marseille, ont dû siffler en écoutant les arguments des députés de droite qui semblaient parfois le viser directement.

Mais les amendements présentés par Pierre-Henri Dumont (7e circonscription du Pas-de-Calais) et Vincent Ledoux (10e circonscription du Nord) n'ont finalement pas été adoptés après que la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a rappelé leur possible inconstitutionnalité car un député ne représente pas sa seule circonscription mais la Nation tout entière. Avant le vote, Jean-Luc Mélenchon a tenu à exprimer lui-même tout mal qu'il pensait de l'initiative de ses collègues en entonnant un refrain déjà bien rodé: "Je suis partout chez moi sur le territoire national", a-t-il en substance expliqué.

Dans sa conclusion en forme de spéciale dédicace, le leader des Insoumis s'est référé sans la nommer à une chanson de Brassens parlant "des gens qui prétendent préférer le crottin qui est à eux à celui du voisin". Il s'agit en fait de La ballade des gens qui sont nés quelque part qui s'en prend vertement... aux "imbéciles heureux". Heureusement pour ces députés ciblés par Jean-Luc Mélenchon, ce dernier n'a pas évoqué une autre chanson du même auteur, Le temps ne fait rien à l'affaire, dont les couplets répètent que "quand on est con, on est con".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
229 commentaires - Comment Mélenchon a traité d'"imbéciles" des députés LR hostiles au parachutage électoral
  • Les députés ne servent plus a rien de nos jours, plus besoin d'en avoir autant (et dépenser des milliards pour leur fonctionnement), inutile d'avoir autant de personnes pour travailler réellement. Nous voyons depuis des années ce qu'est cette assemblée, un attroupement d'arrangements en tout genre, de magouilles entre partis, de polémiques stériles et inutiles. Nous sommes le seul pays au monde a posséder autant de députés, et pour en arriver ou, au niveau le plus bas de notre beau pays. Macron avait promis une révolution, du moins en titre de son bouquin, nous l'attendons encore. Pour une vrai révolution, il faut que le peuple se soulève pour de bon.......mais vu que les Français sont de bons moutons qui ne souhaitent pas réellement se relever, les politiciens de carrière ont encore de beaux jours devant eux !!

    100% d'accord; Mais le révolution c'est pas pour demain. Le Grand Charles a fait preuve de lucidité en déclarant que les Français étaient des veaux
    .Nous nous targuons de nos droits de l'homme sans vouloir réellement les appliquer chez nous.
    Ne pas oublier qu'un peuple de moutons engendrera toujours un gouvernement de loups

    A force de traiter les électeurs de bons à rien on finit par deviner les finalités des insoumis. Il s'agit de dévaloriser le corps électoral qui ne répond pas à ses attentes pour privilégier le chaos qu'ils appellent révolution et d'instaurer un ordre gauchiste de nature bolchéviste dirigé par une dictature dite du prolétariat. Ca devrait vous rappeler quelque choses n'est ce pas?
    En fait Mélenchon se voudrait en nouveau Pétain et son ordre national. Il lui manque une invasion extérieure mais il a déjà la mouvance djihadiste à laquelle l'extrême gauche manifeste une certaine mansuétude.

  • Pauvre Mélenchon ! Il a cboisi une bonne circonscription pour assurer ses arrières et faire en entendre sa voix qui nous fatigue !

  • Je ne pense pas que le grand Georges aurait apprécié cette utilisation de ses vers! Surtout de la part d'un politique qui veut encore plus de frontières! "Je suis partout chez moi sur le territoire national" dit-il d'ailleurs. Mal à l'aise en Belgique alors (rire!). Je pense que Brassens en bon anarchiste pacifiste préférerai la construction d'une Europe, certe imparfaite, mais source de paix depuis 70 ans que les positions nationalistes de M Mélanchon
    "- le jour du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet
    - la musique qui marche au pas cela ne me regarde pas"
    Ces vers là, Mélanchon les a oubliés! Pourtant ils sont du même auteur

  • surtout ne pas lui donner de l'importance il ne cherche que cela pour exister avec son programme soviétique

  • oui mais comment une personne qui vit toute l année à paris peut connaitre les problèmes specifiques de la montagne , ou de la mer ou de la campagne , transport ,car à paris on peut vivre sans voiture , chez nous non , pas de bus et collège de nos enfants à 17 kms , par une route ou l hiver il faut au moins 1 heure , alors oui nous avons besoin de notre vehicule etc , les gens qui vivent en ville devraient payer ll entretien de leur vehicule plus cher car ils n en ont pas vraiment besoin