Comment la mobilisation des "gilets jaunes" a mis Edouard Philippe sur la sellette

Comment la mobilisation des "gilets jaunes" a mis Edouard Philippe sur la sellette©THOMAS SAMSON / AFP

franceinfo, publié le samedi 08 décembre 2018 à 08h17

"Soit ça se passe bien samedi et il faudra changer le gouvernement et le Premier ministre en février avant les européennes. Soit ça se passe mal samedi et il faudra le changer avant Noël." Il y a encore trois semaines, cette phrase d'un haut responsable de la majorité présidentielle confiée cette semaine à France Inter aurait pu paraître saugrenue. Lors de la première journée de mobilisation des "gilets jaunes", le 17 novembre, la colère était d'abord dirigée contre la hausse des taxes sur les carburants. Mais la contestation s'est ensuite étendue à la remise en cause de l'exécutif. Jusqu'à devenir difficilement contrôlable.

>> Suivez en direct "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi à Paris et dans les grandes villes

Samedi 8 décembre, les "gilets

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.