Collomb et les migrants : "L'autorité, ce n'est jamais le mépris", affirme Hollande

Collomb et les migrants : "L'autorité, ce n'est jamais le mépris", affirme Hollande
François Hollande, le 3 avril 2018 à Rotterdam.

, publié le jeudi 31 mai 2018 à 18h03

VIDÉO. François Hollande est revenu ce jeudi 31 mai sur les propos du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, selon qui les demandeurs d'asile font du "benchmarking" en comparant les différents pays européens.

"Une formule malheureuse" pour l'ancien président car "l'autorité, ce n'est jamais le mépris".

"S'il doit y avoir rappel des règles, il ne doit jamais y avoir de manière stigmatisante de traiter des humains", a déclaré l'ancien chef de l'État lors de l'émission "Questions d'info" sur LCP-AFP-Le Point. "J'ai eu suffisamment à prendre de responsabilités pendant la période où j'ai été président pour regretter toutes les formules méprisantes", a encore confié l'ancien président, actuellement en tournée de dédicaces de son livre Les Leçons du pouvoir.



Toujours en matière de politique migratoire, François Hollande a insisté sur la nécessité de "maîtriser les flux" et parallèlement "d'accueillir les personnes menacées pour leur vie". "Il est nécessaire que cette politique soit commune" aux pays européens, a-t-il conclu.

La formule, lancée mercredi au Sénat par Gérard Collomb, suscite de nombreuses critiques. D'autant plus que ces propos interviennent quatre jours après ceux tenus sur les manifestants "complices des casseurs". "Les diarrhées verbales sortent souvent du Collomb", a notamment twitté l'ancien candidat du NPA à l'élection présidentielle, Olivier Besancenot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.