Collectivités: La Conférence des territoires doit être revue "en profondeur" pour Larcher

Collectivités: La Conférence des territoires doit être revue "en profondeur" pour Larcher
L'ex ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et le président du Sénat Gérard Larcher pendant une réunion de la Conférence nationale des territoires le 12 juillet 2018 à Paris

AFP, publié le mercredi 17 octobre 2018 à 15h21

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a plaidé mercredi pour une réforme "en profondeur" du fonctionnement de la Conférence nationale des territoires (CNT), qui s'est transformée "souvent en leçon du gouvernement".

"Le gouvernement doit revoir sa méthode et surtout ne pas jouer les collectivités les unes contre les autres. Il doit travailler dans la cohérence et la clarté, il doit aussi revoir en profondeur le fonctionnement de la Conférence nationale des territoires", a affirmé M. Larcher en clôture d'une rencontre de l'Assemblée des départements de France (ADF).

Créée au début du quinquennat, la CNT, réunie tous les six mois, a été boycottée en juillet par les trois grandes associations d'élus locaux (Régions de France, Association des maires de France, ADF). La prochaine conférence doit se tenir en décembre.

"Telle qu'elle a été pratiquée au cours de la dernière année (...) le dialogue promis s'est transformé souvent en leçon du gouvernement", a poursuivi M. Larcher.

"Si le gouvernement veut faire revivre la CNT - je le souhaite -, il faut que cette instance fonctionne autrement et devienne une vraie instance de négociation", avec en particulier les associations d'élus et les Délégations aux collectivités de l'Assemblée nationale et du Sénat, a-t-il dit.

M. Larcher s'est entretenu mardi à l'Elysée avec le chef de l'Etat, le Premier ministre et la nouvelle ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.