Classes rurales : quand Macron s'emmêle les crayons

Classes rurales : quand Macron s'emmêle les crayons

L'école de Berd'huis (Orne) où Macron a été interviewé lors du JT de JPP.

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 13 avril 2018 à 13h20

Pour son interview au JT de 13 heures de TF1, Emmanuel Macron avait choisi comme cadre une salle de classe dans un village de Normandie, avec un mur bleu lumineux et des dessins d'enfants. Façon de souligner l'importance qu'il accorde à l'éducation («la base de tout», selon ses mots) et surtout, d'essayer de se défaire de cette image d'un président fermant à tour de bras des écoles de campagne. «A la rentrée prochaine, il y aura 20 000 élèves en moins qui rentreront en CP dans les zones rurales. Et pourtant, on va ouvrir 1 000 classes dans le rural», a-t-il déclaré. Pas sûr que ses propos aient l'effet escompté.

A lire aussiMacron, toujours la même chanson

D'abord, parce qu'Emmanuel Macron s'est emmêlé dans les chiffres. Vérification faite auprès du ministère de l'…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.