Classes fermées à cause du Covid-19 : "on est peut-être au début d'une descente", estime Jean-Michel Blanquer

Classes fermées à cause du Covid-19 : "on est peut-être au début d'une descente", estime Jean-Michel Blanquer
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer

publié le lundi 20 septembre 2021 à 16h25

En déplacement dans l'Oise, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a chiffré à 69 % le nombre d'élèves de 12 à 17 ans qui ont reçu une première dose de vaccin. 

Des chiffres qui continuent de progresser mais un ministre qui se montre confiant. "Les classes fermées ont augmenté au début du mois de septembre, selon une courbe que nous connaissons bien : au retour des vacances il y a toujours une augmentation", a déclaré lundi 20 septembre le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. En visite au collège Fernand-Buisson de Grandvilliers, dans l'Oise, où a été installé un centre de vaccination, le ministre a tenu à rassurer : "les dernières observations que nous faisons nous laissent à penser qu'on est peut-être au début d'une descente, (...) ce qui permet d'être serein pour avoir le plus possible une année scolaire normale". 




Jean-Michel Blanquer s'est par ailleurs félicité de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19 et a appelé au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. "C'est très important qu'on continue la dynamique qui est en route, on a dépassé les 69 % d'élèves de 12-17 ans qui ont eu déjà une première injection" a indiqué le ministre. 

Plus de 3.000 classes fermées 

"C'est cette augmentation de la vaccination qui est en train de créer en ce moment en France, tous âges confondus, une baisse de l'épidémie", a-t-il ajouté, s'engageant à ce que "tout collégien ou lycéen doit se voir proposer une vaccination au mois de septembre et en général une deuxième injection au mois d'octobre". Le ministre a salué le travail des services de l'Etat et des collectivités pour offrir aux élèves des vaccinations dans leur établissement ou à proximité. 
Actuellement, le protocole du ministère prévoit qu'un cas de Covid dans une classe en primaire entraîne une fermeture. En cas de contamination au collège ou au lycée, les élèves cas contacts non vaccinés doivent s'isoler une semaine. Près de 3.300 classes (3.299) étaient fermées jeudi 16 septembre à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre stable par rapport au précédent et qui représente 0,63 % des classes du pays, avait annoncé vendredi le ministère de l'Education nationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.