Clash Valls-Mélenchon : l'Élysée ne veut surtout pas s'en mêler

Clash Valls-Mélenchon : l'Élysée ne veut surtout pas s'en mêler
Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon s'écharpent par médias interposés depuis plus d'une semaine.

Orange avec AFP, publié le dimanche 15 octobre 2017 à 18h50

Si les insultes et les coups bas semblent s'être calmés ces derniers jours, la tension entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon n'est pas vraiment retombée.

"Danger pour la démocratie", "islamo-gauchiste", "nazi"... Les attaques sont violentes entre l'ancien Premier ministre et le leader de la France insoumise.

Elle agite jusque dans les travées de l'Assemblée nationale, depuis que Jean-Luc-Mélenchon a quitté une mission parlementaire présidée par Manuel Valls. Pourtant, face aux risques d'escalade, alors même que Manuel Valls se revendique de la majorité présidentielle, l'Élysée n'a pas l'intention de prendre parti.


"Il ne faut surtout pas s'en mêler. Il faut les laisser s'expliquer entre eux", a confié Emmanuel Macron à ses proches, affirme le JDD dimanche 15 octobre.

Entre un premier opposant revendiqué qui ne mâche pas ses mots et un ancien collègue qui n'a pas hésité à le critiquer sévèrement quand ils étaient tous les deux dans le gouvernement de François Hollande, Emmanuel Macron ne veut pas choisir.

"ISLAMO-GAUCHISTE" CONTRE "NAZI"

M. Mélenchon a démissionné de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie au motif qu'elle est présidée par l'ancien Premier ministre, auquel il reproche une "proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite". "Corvée : siéger avec l'ignoble Valls à la commission Nouvelle-Calédonie. Ici, qui vient-il trahir ?", avait tweeté le chef de file des Insoumis peu après la réunion constitutive de cette mission.

Manuel Valls a, quant à lui, récemment accusé les députés de La France insoumise de tenir un "discours islamo-gauchiste".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Clash Valls-Mélenchon : l'Élysée ne veut surtout pas s'en mêler
  • Bof, ce ne sont que des postures et des passes d'armes politiciennes ... En politique lorsqu'ils sont à court d'arguments ce sont l'insulte et l'anathème qui servent de missiles.
    En tout cas ce sont des chamailleries qui ne nous font pas avancer.

    avatar
    Zephyr_  (privé) -

    Bonjour Nazca. Un Elysée prudent, voilà qui nous change des 10 dernières années... d'un autre côté ça ne regarde que ces deux coqs !

    Bonjour Zéphyr .. Macron et l' Elysée ont tout à fait raison de se tenir en dehors de ces chamailleries entre .... deux coqs
    ( comme vous dites) .

  • deux frères " Latruelle" aussi parano l'un que l'autre qui s'affrontent .

  • Encore une fois il fait la demande et la réponse une façon comme une autre d'exister sur le devant de l'actualité

  • PERSONNE ne lui a demandé de s'en méler ,qu'il s'occupe de ceux qui souffre ,quand il aura réussit ,c'est pas demain la veille , on verra

  • Et il a bien raison ce sont deux individus en mal de Une