Ciotti (LR): Macron doit "changer radicalement d'attitude"

Ciotti (LR): Macron doit "changer radicalement d'attitude"
Le député LR Éric Ciotti à Paris le 25 juillet 2018

AFP, publié le lundi 10 décembre 2018 à 09h50

Le député LR Éric Ciotti a demandé lundi à Emmanuel Macron, qui doit s'exprimer en soirée sur la crise des "gilets jaunes", de "changer radicalement d'attitude", sur le fond comme sur la forme.

"Qu'il arrête avec le baratin, les entourloupes", a critiqué le député des Alpes-Maritimes sur France 2. "Ca fait un mois qu'il a l'attitude de Marie-Antoinette: le peuple réclame du pain, il leur dit: +bon, on va leur donner de la brioche+. Les mesures sur l'achat des véhicules électriques, tout ça était ridicule".

"C'est lui le problème, c'est lui, par ses insuffisances, par sa suffisance, par son arrogance. Il a fracturé le pays, il a créé des tensions, il a provoqué, il a insulté les Français", a dénoncé M. Ciotti.

Selon lui, le président "a surtout l'exigence d'apaiser le pays". "J'attends ce soir qu'il change radicalement d'attitude, une attitude personnelle où il exprime enfin peut-être de l'empathie pour le peuple de France, et puis un changement d'attitude sur le fond, parce que sa politique est mauvaise, elle a échoué et parce qu'elle a échoué, il faut en changer", a-t-il développé.

Le député LR a demandé au président des "mesures très concrètes": "revenir sur l'augmentation de la CSG pour les retraités", augmenter le pouvoir d'achat avec "les heures supplémentaires défiscalisées" et organiser "un Grenelle des impôts et des taxes".

"J'attends qu'il montre qu'il est décidé à quitter Jupiter pour rejoindre la planète Terre", a déclaré le secrétaire général délégué des Républicains, Geoffroy Didier, sur Public Sénat. "Il a opposé aux Français, à tous ceux qui galèrent, un mépris, une arrogance, une distance auxquels il doit mettre fin immédiatement". 

Emmanuel Macron doit faire "des propositions concrètes pour les fins de mois des Français", et "redonner la parole au peuple pour que les (Français) disent aussi dans les prochains mois ou dans les prochaines semaines ce qu'ils ont sur le coeur et quelles sont leurs propositions à eux", a exhorté M. Didier, en plaidant, comme le président de LR Laurent Wauquiez, pour un référendum. 

Le président, qui s'exprimera publiquement à 20H00, pour la première fois depuis plus d'une semaine, va présenter "des mesures concrètes et immédiates", a assuré dimanche la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.