Cinq questions pour comprendre l'affaire des permanences parlementaires des anciens députés

Cinq questions pour comprendre l'affaire des permanences parlementaires des anciens députés©BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 21h00

Une fois leur mandat terminé, les députés ne perdent pas tous leurs avantages. Franceinfo a révélé, jeudi 23 novembre, que plusieurs dizaines d'anciens élus étaient propriétaires de leur permanence parlementaire et, surtout, que ces biens immobiliers avaient été, en totalité ou en partie, financés par des fonds publics. Vous n'avez pas tout bien saisi ? On récapitule en cinq points.

1En quoi consiste cette affaire ?

L'affaire porte sur les permanences parlementaires, ces locaux utilisés par les députés pour recevoir le public en circonscription. Pendant leur mandat, certains élus de la précédente législature ont fait le choix d'acheter leur bureau, parfois grâce à un emprunt à taux réduit de l'Assemblée nationale. Ils ont alors remboursé les mensualités ou se sont…

Lire la suite sur Franceinfo

 
10 commentaires - Cinq questions pour comprendre l'affaire des permanences parlementaires des anciens députés
  • La solution , pour moi , est qu'un local soit prèté aux élus et rendu lors de la fin de leur mandat .

  • avatar
    SANCTION  (privé) -

    Ou comment s'enrichir avec des fonds publics tout en dormant sur les bancs de l'Assemblée...quand ils y vont...

    1557

  • C'est dommage que les bénéficiaires de l'APL peuvent pas faire pareil ... pourquoi d'ailleurs ? c'est le même principe ...

  • En résumé ils sont tous des escroc, leur but es de s'enrichir et de ruiner la France et le résultat est que la France se trouve endettée et ruiné. Cependant les pauvres retraités vont être obligés de payé l'enrichissement de ces hommes politiques escrocs e malhonnêtes. Que Honte et devront rendre des comptes aux jeans qui leur on fait confiance.

  • Dans cette affaire tout n'est pas blanc ou noir comme veut le denoncer certains journalistes.
    De ce que j'ai pus comprendre, c'est que au lieu de payer un loyer pour leur permanance (en clair un bureau de travail), les elus pouvaient mettre L'argent de ce loyer dans un achat de bien, ce qui a taux fixe permettait de fixer le loyer dans le temps au lieu de voir le loyer augmenter de maniere reguliere. Pour des gens exercant plus d'un mandat, ca revient aussi moins cher pour le contribuable puisque le remboursement n'augmente pas dans le temps. C,est bien de vouloir mettre les choses au clair, mais si on veut mettre les choses plus simple tout en evitant des frais trop important aux contribuable, il faut aussi penser a une alternative ou les députés puissent avoir acces a un local de travail (notement ceux qui n'habitent pas en region parisienne voir en metropole), sinon ils seront carrement payés a pas bosser parce qu'ils seront dans l'incapacité de bosser correctement.

    Oui mais çà n'empêche pas que le propriétaire des lieux pourrait être celui qui paie !!!! En fait pourquoi payons nous des permanences qui se privatisent à l'occasion d'un échec électoral ???? La permanence pourrait très bien être la propriété de l'état et être misse à la disposition de l'élu quelque soit sa couleur politique ce qui permettrait à l'élu de " travailler " et ne nous ferait pas payer plusieurs fois le local mis à disposition !!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]