Cimetière juif profané en Alsace : "On prendra des actes, on prendra des lois et on punira", déclare Macron

Cimetière juif profané en Alsace : "On prendra des actes, on prendra des lois et on punira", déclare Macron
Emmanuel Macron à Gargilesse-Dampierre (Indre) le 14 février 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 19 février 2019 à 15h00

Le chef de l'État s'est rendu mardi après-midi au cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), où plus de 80 tombes ont été profanées. "Je suis là pour témoigner de la solidarité de la nation toute entière", a-t-il déclaré. 

"Je tenais à être parmi vous tous aujourd'hui"
, a lancé Emmanuel Macron à son arrivée. "La République s'apprend et elle se porte", a jugé le président, mardi 19 février, au cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace, où des dizaines de tombes ont été recouvertes de croix gammées. "Un groupe d'individus haineux, malheureusement, a fait ce que d'autres, avant eux, ont fait depuis trop d'années. Si je suis là, c'est pour témoigner de la solidarité de la nation toute entière, de notre honte de voir ça, de notre détermination à être ensemble", a déclaré Emmanuel Macron à la presse. Il a martelé sa "détermination entière à lutter contre l'antisémitisme sous toutes ses formes et tous ces visages de la haine". 


"Ce sont des actes que maintenant nous prendrons, forts, clairs", a promis le président de la République, dénonçant "l'absurde bêtise" de ces dégradations. "On prendra des actes, on prendra des lois et on punira", a-t-il assuré. Accompagné du Grand rabbin de France Haïm Korsia, et portant la kippa, il s'est recueilli devant plusieurs tombes. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.