Christian Estrosi rejoint Horizons, le parti d'Édouard Philippe

Christian Estrosi rejoint Horizons, le parti d'Édouard Philippe
Christian Estrosi, le 6 octobre 2021 à Paris.

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 13h35

Selon le maire de Nice, qui a récemment claqué la porte des Républicains, le parti de l'ex-Premier ministre est "la seule organisation politique qui peut légitiment revendiquer l'héritage du RPR et de l'UMP".

Sept mois après son départ des Républicains, Christian Estrosi a trouvé un nouveau parti. Le maire de Nice a décidé de rallier Horizons, le parti tout juste lancé par son ex-camarade Édouard Philippe.

"Je m'engage avec toi, mon cher Édouard (...), à défendre notre héritage et à porter nos valeurs de la droite et du centre", a-t-il déclaré lors d'une réunion publique organisée mercredi 1er décembre dans sa ville en présence de l'ancien Premier ministre. 




"En rejoignant aujourd'hui le parti Horizons, je m'inscris au sein de la seule organisation politique qui peut légitiment revendiquer l'héritage du RPR et de l'UMP", a justifié le président de la Métropole Nice Côte d'Azur, qui assure prendre une décision par "fidélité" à son "histoire politique".

"Pour 2022, je pense que nous avons besoin d'aller plus loin encore que l'esprit de dépassement de 2017. Nous devons faire émerger une culture de coalition dans notre pays. Nous sommes à l'orée d'une nouvelle aventure collective", a-t-il ajouté. L'ex-chef du gouvernement avait lancé début octobre son parti dans une volonté "d'élargissement" et de "rassemblement" de la majorité pour faire réélire Emmanuel Macron, auquel Christian Estrosi avait apporté en octobre dernier son soutien "sans la moindre ambiguïté".



Christian Estrosi avait claqué en mai dernier la porte des Républicains, qui refusaient de soutenir le président sortant de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier après son alliance avec La République en marche. Ce dernier lui a par ailleurs emboîté le pas la semaine dernière, en dénonçant une "dérive politique" vers l'extrême droite incarnée selon lui par Éric Ciotti.

Un avis partagé par Christian Estrosi. Selon lui, "plus rien" ne "distingue" LR et le polémiste Éric Zemmour, qui a officialisé mardi sa candidature à l'Élysée. "Ils ont les mêmes mots. Les mêmes idées", a-t-il dit à la tribune, en référence aux positions des candidats sur l'immigration. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.