Chômage : Collard et Corbière contre le durcissement des contrôles

Chômage : Collard et Corbière contre le durcissement des contrôles

Le député du Gard, Gilbert Collard, le 3 juillet à l'Assemblée nationale.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 27 décembre 2017 à 13h40

Le député apparenté Front national (FN), Gilbert Collard, s'est déclaré mercredi "inquiet" d'un possible durcissement du contrôle des chômeurs qui va "instiller" dans leur esprit "qu'ils vont être surveillés". Le député de La France insoumise (LFI) Alexis Corbière a estimé mercredi que le "but" du gouvernement est de "rayer des gens" des listes de Pôle Emploi pour dire que le chômage recule.

Selon Le Canard enchaîné, le gouvernement plancherait sur des mesures qui pourraient aboutir à une baisse plus forte des allocations des demandeurs d'emploi ne recherchant pas activement un travail.

La note confidentielle du ministère du Travail, citée par l'hebdomadaire, explique qu'une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables entraîneraient une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, ces allocations seraient supprimées pour une durée de deux mois.  En outre, chaque demandeur d'emploi devra remplir un "rapport d'activité mensuel", listant l'ensemble des démarches effectuées pour favoriser son retour à l'emploi.



Pour Gilbert Collard, il n'y a rien de "très nouveau" dans ce projet, "si ce n'est une aggravation de la part de captation de l'allocation". Il a cependant mis en garde contre l'idée "qu'on veut instiller dans l'esprit des chômeurs qu'ils vont être surveillés", qu'ils vont être "dans l'œil de l'administration". "Ce qui m'inquiète, c'est l'idée qu'on veut instiller que le chômeur, quelque part, il est en surveillance, il est en sursis de surveillance. Ça, ça ne me plaît pas", a-t-il déclaré.

Le député du Gard s'est particulièrement dressé contre cette dernière mesure qu'il juge "bureaucratique" : "On en crève des rapports qui n'apportent rien. C'est quoi, ce pays de bureaucratiques ?", s'est-il emporté. "Ils ne rapportent rien si ce n'est qu'ils emmerdent la France du matin au soir ! (...) On en crève de cette bureaucratie". 

Une "bureaucratie" également pointée du doigt par le député LFI, Alexis Corbière. "Toute cette bureaucratie autour du chômage n'a qu'un but: rayer des gens, rayer, rayer, rayer et pouvoir dire après 'regardez, grâce à nous le chômage a reculé'", a-t-il déclaré sur BFMTV. "Tous les chômeurs vous le diront, il y a des sanctions, il y a 35.000 chômeurs qui ont été sanctionnés, ça représente 14%. Pourquoi durcir encore plus ? C'est ça la question, pourquoi durcir toujours plus pour expliquer que peut-être (un chômeur) n'a pas vraiment cherché du boulot ?", a poursuivi le député de Seine-Saint-Denis.



Citant le film de Ken Loach "Moi, Daniel Blake", Alexis Corbière a estimé à propos du "rapport d'activité mensuel" qu'"on sait très bien que pour toute une série de gens qui sont déjà en difficulté, remplir ce petit papier va être une difficulté". "Les droits sociaux ne sont pas des droits volés pour les salariés, ils ont le droit de toucher un certain type d'indemnité, ils ont le droit de ne pas prendre tout et des faux boulots et des boulots de précarité", a-t-il insisté. Dénonçant "un rapport de force toujours plus en faveur de l'employeur", il a estimé que, contre le chômage, "la seule chose qu'aura fait ce gouvernement, c'est supprimer des gens de Pôle emploi".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
69 commentaires - Chômage : Collard et Corbière contre le durcissement des contrôles
  • Nous payons 450 euros de RSA plus des aides multiples de la CAF sans aucun justificatif Résultat les femmes seules avec enfants sont de plus en plus nombreuses , Elles perçoivent plus de 1 000 euros pour faire croire à leur solitude et obtiennent de superbes maisonnettes , alors qu'elles ont un compagnon , et une voiture neuve
    Les entrepreneurs profitent aussi , ils prennent des employés 4 mois sur douze , et font payer le reste aux caisses chômage
    Les artisans licencient leur conjointe pour percevoir du pognon Nos jeunes refusent de bosser le weekend ou la nuit , ils préfèrent aller à la fac JUSQU A 40 ANS
    Oublions les milliers d intermittents du spectacle payés à faire la java et les zadistes payés à tout casser

  • Si Corbière n'avait pas été "contrôlé" il vivrait encore dans son HLM. Alors forcément les contrôles lui il n'apprécie guère.

  • Vous avez raison ,il faut un durcissement des contrôles concernant la fraude fiscale et l'évasion fiscale ! ah zut ! je me suis trompé de sujet !!!

  • Dans un premier temps, ne devrait pouvoir toucher le chômage que ceux qui y ont cotisés pendant un minimum de temps ! ce qui est à craindre dans cette approche que je trouve injuste c'est qu'une personne qui aura travaillé sans et cotisé sans interruption pendant 30 ans et qui se retrouve sans emploi pou des raisons économiques réelles pourra être traitée de la même manière qu'un chômeur récent ! ( et peut être arrivé sur le territoire national depuis quelques mois seulement )
    Pour faire baisser le chômage il faudrait déjà commencer par arrêter dans importer !

    pour toucher l'assurance chômage, il faut avoir cotisé pendant au moins 6 mois, donc une personne n'ayant jamais travaillé ne touchera rien. il ne faut pas écouter tout ce qui se dit par nos politiciens professionnels

  • Pour supprimer le chômage il suffit tout simplement de supprimer toutes les sortes d'indemnités qui leur sont proposées .