Chez les Vallaud-Belkacem, chacun trace sa route

Chez les Vallaud-Belkacem, chacun trace sa route©Wochit

6Medias, publié le dimanche 17 décembre 2017 à 14h44

Les Vallaud partent en croisade pour prouver que le PS n'est pas mort. Alors qu'elle avait laissé la vedette un moment à son mari le député Boris Vallaud, Najat Vallaud Belkacem est déjà de retour avec un texte publié ce lundi dans "Le Nouveau Magazine littéraire".





Le JDD explique qu'elle pourrait prendre la tête du PS lors du congrès en avril prochain. "Elle y réfléchit sérieusement, mais c'est un agenda qui ne l'arrange pas. Après dix ans d'engagement, elle avait besoin de faire un break", confirme à l'hebdomadaire l'un de ses proches, François Pirola, alors qu'Oliver Faure précise que "son parcours en fait une icône". Un nouveau rebondissement dans la vie d'un couple qui ne fonctionnerait "pas en tandem". "Ils cultivent une vraie séparation (...) Ils se laissent une liberté totale, même s'il peut y avoir des interférences", racontent des socialistes au JDD. Parmi ces interférences, la proposition de loi sur "l'entreprise nouvelle" que doit défendre prochainement le mari de Najat Vallaud-Belkacem.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
220 commentaires - Chez les Vallaud-Belkacem, chacun trace sa route
  • On a été tranquille un temps, on ne la voyait plus, mais c'était sans compter sur son ego démesuré, et la revoilà!

  • Je n'aime pas beaucoup cette femme ni son action politique, mais face aux remarques teintées de racisme en tous genres qui pleuvent sur elle, on se sent forcément l'envie de prendre son parti...

  • On se rappelle son parti pris pour la théorie du genre avec ses deux petits garçons dans les bras et son sourire enfantin.
    On aurait pu se croire dans la Turquie d'avant Atta Turk avec les pensionnants pour jeunes filles et jeunes garçons chez les mêmes.

  • On connaît son histoire à Najat Belkasem, elle veut bien de la tête du PS, du moins ce qu'il en reste, à condition d’être rémunérée pour ce travail.

  • Le plus loin possible, l'école ira mieux, et moi aussi!