Cheminots : Emmanuel Macron veut la fin des régimes spéciaux

Cheminots : Emmanuel Macron veut la fin des régimes spéciaux©franceinfo
A lire aussi

Source : franceinfo, publié le jeudi 07 septembre 2017 à 10h11

Emmanuel Macron compte mettre fin aux régimes spéciaux des cheminots et alléger, en échange, la dette colossale de la SNCF.
L'idée ne date pas d'hier.

En grandes pompes, la nouvelle ligne Paris-Rennes est inaugurée au coeur de l'été, mais derrière les sourires, Emmanuel Macron s'apprête à ouvrir un dossier explosif : sa vision de la transformation de la SNCF. Le président veut mettre fin aux régimes spéciaux des cheminots, comme il l'a expliqué à une poignée d'entre eux, triés sur le volet. "Le modèle n'est pas celui sur lequel on construira la SNCF du XXIe siècle". Si la suite de l'échange s'est déroulée hors caméra, il est publié cette semaine dans le magazine de la SNCF.



Alléger la dette de la SNCF
"Vous protéger, ce n'est pas protéger votre statut de job d'hier. C'est vous protéger en tant qu'individu, pour aller vers le job de demain" a-t-il poursuivi. Selon ce statut, un cheminot peut partir à la retraite à l'âge de 52 ans, un sédentaire à l'âge de 57 ans. Le président propose un pacte au salarié : en échange, l'État allègera la dette colossale de l'entreprise : 44 milliards d'euros. Un donnant-donnant qui ulcère les syndicats. Pour eux, ce n'est pas aux salariés de payer. Cet après-midi, le porte-parole du gouvernement évoque une discussion au moment de la réforme des retraites en 2018.
 
587 commentaires - Cheminots : Emmanuel Macron veut la fin des régimes spéciaux
  • Si j'ai bien compris à toutes les entreprises publiques endettées, le deal sera que les salariés travaillent jusqu'à cent ans pour sauver leur boutique ?
    Idem pour sa déclaration sur les APL sur la baisse des loyers compensés par une baisse "volontaires" des loyers sur les marges des bailleurs ?
    A mon avis notre président fait preuve d'une fausse naïveté.
    Il a autre chose derrière la tête car cela parait vraiment gros.

  • Les cheminots ont toujours le même discours pour maintenir leurs avantages en matière de retraite. La fameuse phrase sur « l’alignement des autres régimes sur le leur, la fameuse sortie par le haut ». Poudre aux yeux bien sûr faisant miroiter que tous les autres salariés devraient bénéficier de leur régime hyper favorable « par le haut ». Ils reconnaissent au moins, par cette expression, qu’ils sont privilégiés. Ils savent pertinemment que le sens de l’histoire, dans une économie ouverte, n’est ni à la réduction du nombre d’années de cotisations, ni à l’âge de départ à la retraite ramenée de 62 à…52 ans.

    Quelques chiffres pour bien comprendre : il y a environ 175 000 actifs cheminots pour 270 000 retraités de la SNCF ; les premiers devant financer le système de retraite hyper favorable des seconds. Vous comprenez bien que la différence est trop importante. Total, l’Etat, c’est à dire VOUS ET MOI, mettons chaque année la main à la poche à hauteur de 3,2 milliards d’euros afin que nos « très chers » cheminots puissent couler des jours heureux, en retraite, dès l’âge de 52 ans pour beaucoup d’entre eux. Vous pouvez remplacer les cheminots, par les agents de la RATP (différence de financement : 700 M€), et ainsi de suite... Vive les Régimes Spéciaux ! Vive l’Egalité ! Vive la Gauche !

  • Entièrement d'accord :ces privilèges n'ont plus lieu d'être

  • Nous ne sommes plus au temps ou il fallait mettre 2.5 tonnes de charbon au 100 kms pour faire avancer la loco, ce n'est plus le même métiers et les conditions de travail très pénibles qui ont fait que la retraite à 52 ans des chauffeurs et conducteurs de locomotives étaient justifiées ne sont plus de mise maintenant, il n'y aucun arguments qui puisse faire valoir le poursuite de ce mode de départ à la retraite surtout vis à vis de certains autres métiers qui eux ne peuvent prétendre à la retraite qu'à partir de environ 63 ans.

  • il ne faut pas tomber dans le piège des médias, car à les lires ou les écouter, il y aurait que les agents de
    la SNCF qui seraient concernés en ce qui concerne le régimes spéciaux.et pourtant il y a bien d'autres corps
    de métiers qui pourrait en être concerné .mais là ! ...shu...t .à moins que.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]