Cette note de frais d'un proche de Marine Le Pen qui n'aurait pas du être remboursée par l'Etat

Cette note de frais d'un proche de Marine Le Pen qui n'aurait pas du être remboursée par l'Etat
Jean-Lin Lacapelle à Fréjus, le 18 septembre 2016.
A lire aussi

Libération, publié le jeudi 14 juin 2018 à 06h27

C'est l'histoire d'une petite note de frais de rien du tout, noyée au milieu des kilos de pages de comptes de campagne de Marine Le Pen pour la présidentielle 2017. Une goutte d'eau, au regard des 10,691 millions d'euros de remboursement que la candidate du Front national va toucher de l'Etat. Sauf que cette note de frais n'aurait jamais dû en faire partie. Mais la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) n'a rien pu faire pour empêcher que cela arrive. Pour cette note et pour combien d'autres, au FN et dans les autres partis ?

Il s'agit d'une «demande de prise en charge de dépenses de restauration», comme il en existe des centaines, formulée par l'un des lieutenants de Marine Le Pen, Jean-Lin Lacapelle, chargé de la mobilisation

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.