"Cet acte révèle un sentiment d'exaspération chez les citoyens et citoyennes", estime Laurianne Rossi

"Cet acte révèle un sentiment d'exaspération chez les citoyens et citoyennes", estime Laurianne Rossi©Capture d'écran BFMTV

Source : BFMTV, publié le dimanche 30 juillet 2017 à 20h28

La jeune élue a été prise à partie par un homme se montrant en désaccord avec la politique d'Emmanuel Macron, avant de recevoir un coup au visage. L'agresseur présumé est en garde à vue.



Pour exprimer son désaccord, il a choisi de frapper une femme. La députée Laurianne Rossi, étiquetée LREM, affirme ce dimanche avoir été victime d'une agression alors qu'elle tractait avec une quinzaine de militants sur le marché de Bagneux.

Vers 11 heures, un homme d'une cinquantaine d'années qui n'était pas d'accord avec la politique d'Emmanuel Macron est venu s'adresser à la jeune élue, âgée de 33 ans. "Pas particulièrement véhément" au départ, nous explique la députée, l'individu lui aurait rapidement asséné un coup au visage, plus précisément "au niveau des tempes", avant de s'enfuir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
207 commentaires - "Cet acte révèle un sentiment d'exaspération chez les citoyens et citoyennes", estime Laurianne Rossi
  • Un acte de violence isolé ne révèle rien de significatif!
    Faute politique que d'en faire un symbole de l'état mental des français...
    On exprime sont exaspération dans les urnes et pas avec le poing!
    Vive la République! (quand on a la chance d'en avoir une!)

  • Il serait temps que ce gouvernement prenne conscience que la colère gronde parmi ceux à qui l'on a confisqué la parole ! Il est vrai que ces députés "en marche" ne semblent être à l'Assemblée que pour voter tout ce que Macron leur demande de voter ! On se demande même s'ils comprennent ce qu'ils votent, tant ils sont dépassés !

  • nous ne sommes pas en période d'élections elle n'avait qu'à rester dans son bureau

  • le mot exaspération est bien faible pour exprimer le mécontentement général des politiques en particulier,toujours les mêmes discours ,les mêmes raison invoqués pour justifier ,,le renoncement des promesses faites ,,,,je crains qu'un jour cela se termine très fort dans la rue !!!

  • avatar
    Richard25  (privé) -

    quand on voit le spectacle à l'assemblée et les attaques que les gens ont déjà subi à cause du parti du banquier, ce n'est qu'un juste retour des choses... Ils s'imaginent qu'ils vont tout détruire pour plaire au patronat et à la finance sans que les gens réagissent.... elle rêve !!!