Certains veulent "importer en France la guerre raciale américaine", estime Marine Le Pen

Certains veulent "importer en France la guerre raciale américaine", estime Marine Le Pen
Marine Le Pen à Paris, le 3 novembre 2020.

, publié le jeudi 10 décembre 2020 à 10h35

Analyser les relations humaines "sous le prisme racial" est un "abandon total de nos valeurs républicaines", selon Marine Le Pen.

Une mouvance "essaie d'importer en France la guerre raciale américaine" a estimé la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, jeudi 10 décembre sur France Inter. Elle a dit craindre la racialisation des relations humaines.

"Je vois une mouvance essayer d'importer en France la guerre raciale américaine, a déclaré Marine Le Pen.

Et ceci m'inquiète fortement. Je pense qu'un certain nombre de nos dirigeants vont dans ce sens, de la racialisation des relations humaine. La racialisation des relations humaines me fait horreur. Je suis Française, et ça me fait horreur."


"Déterminer les gens en fonction de leur couleur, comme l'a fait le président de la République à plusieurs reprises ou leur religion, est une régression démocratique majeure", a encore déclaré Marine Le Pen, qui était interrogée sur les propos racistes présumés tenus par un arbitre lors d'un match de football.

"Il y a une volonté séparatiste de la part de certains qui souhaitent séparer les blancs des noirs, a poursuivit la présidente du RN. D'ailleurs le président est dans cette ligne-là, puisqu'il dit : 'Il faut une liste de 300 ou 500 personnalités noires parce que les jeunes noirs doivent avoir leurs héros'. Donc les noirs doivent avoir des héros noirs et les blancs des héros blancs. Je trouve ça épouvantable. C'est un abandon total de nos valeurs républicaines." Selon Marine Le Pen, chaque événement est "analysé sous le prisme racial".

"Ces gens-là cherchent à séparer, ces gens-là cherchent le conflit", a-t-elle conclu.





 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.