Cécile Duflot, le rebond par la société civile

Cécile Duflot, le rebond par la société civile

Cécile Duflot, à Paris, le 7 février 2016.

Libération, publié le jeudi 05 avril 2018 à 13h38

Elle rêvait d'une «force politique avec un grand P». D'«une force culturelle, sociale et civique» qui ne soit «pas un nouveau parti, ni une addition d'étiquettes» afin de «mobiliser tous ceux qui disent "la politique ne nous intéresse pas" mais veulent changer de monde». C'était en mars 2015 dans Libération. Trois ans et deux rudes échecs plus tard - en 2017 elle est éliminée dès le 1er tour de la primaire écolo et de la législative à Paris - Cécile Duflot annonce dans le Monde qu'elle va diriger la branche française de l'ONG Oxfam et quitte le monde des partis politiques. Pas vraiment celui de la politique.

«J'ai jugé que le moment était venu de m'engager différemment, et d'ouvrir une nouvelle étape de ma vie, explique celle qui dirigea Europe Ecologie-Les…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.