Cazeneuve répond à Fillon : "Employer le terme de quasi-guerre civile, ça n'est pas responsable"

Cazeneuve répond à Fillon : "Employer le terme de quasi-guerre civile, ça n'est pas responsable"

BFMTV, publié le lundi 27 février 2017 à 10h05

Le Premier ministre a réagi aux accusations de François Fillon à l'égard du gouvernement de laisser "se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile" qui perturbe, selon lui, la campagne présidentielle. "Je comprends que certains candidats soient tentés de dissimuler derrière des polémiques les difficultés de leur campagne", a déclaré Bernard Cazeneuve tôt ce lundi lors d'une visite au salon de l'Agriculture. "Mais moi, je suis obligé de rétablir la vérité", a précisé le Premier ministre.



"Employer le terme de quasi-guerre civile lorsqu'on est un responsable politique éminent et qu'on sait parfaitement le niveau de mobilisation des forces de sécurité dans notre pays, ça n'est tout simplement pas responsable", a-t-il alors rétorqué à François Fillon, qui l'avait accusé de ne pas suffisamment assurer la sécurité pendant la campagne électorale.

Le candidat de la droite à la présidentielle faisait notamment référence aux incidents qui sont survenus à Nantes ce dimanche lors de la venue de Marine Le Pen. "La ville de Nantes a été mise à sac par des manifestants d'extrême gauche" opposés à la venue de la candidate d'extrême droite. "Des bus de militants ont été attaqués sur l'autoroute par des manifestants d'une extrême violence", a ajouté Bernard Cazeneuve.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU