Casier judiciaire vierge pour les élus : les députés disent non à la promesse de Macron

Casier judiciaire vierge pour les élus : les députés disent non à la promesse de Macron

La ministre de la Justice Nicole Belloubet s'adressant aux députés, le 24 juillet 2017

Orange avec AFP, publié le mardi 25 juillet 2017 à 11h10

Adoptée sur le fil mi-juillet, la mesure a finalement été abandonnée. Dans la nuit de lundi à mardi, les députés ont renoncé à l'obligation du casier vierge pour tous les candidats à une élection, promesse de campagne du candidat Macron.



Les débats ont été animés dans l'hémicycle pour la première journée d'étude de la loi de moralisation de la vie publique. Après de longues discussions, l'Assemblée a adopté un durcissement des sanctions contre les élus embourbés dans des affaires. Au milieu de ce serrage de vis, les députés ont pourtant décidé de laisser de côté l'obligation pour tous les représentants politiques, à l'échelle locale comme au niveau national, d'avoir un casier judiciaire blanc comme neige. La mesure comportait un "risque d'inconstitutionnalité", selon les élus de la majorité. La députée LREM Paula Forteza a ainsi expliqué à la tribune que son groupe avait "écouté toutes les forces politiques et les associations", la garde des Sceaux Nicole Belloubet, ainsi que les experts constitutionnalistes qui ont prévenu des "risques importants" d'inconstitutionnalité. C'est finalement une "peine complémentaire obligatoire d'inéligibilité" qui a été retenue au détriment du casier judiciaire vierge de toute condamnation pour manquement à la probité.

- "RECUL" -

Plusieurs élus de droite comme de gauche se sont élevés contre cette décision, qu'ils voient comme un "recul" du gouvernement. Sur Twitter, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a déploré que cette "vraie mesure d'exemplarité des élus" ait été "zappée". Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, Delphine Batho, membre de la Nouvelle Gauche et d'autres, comme le député socialiste et ancien homme fort de l'Élysée Boris Vallaud ont également exprimé leur désapprobation.







Invité de BFMTV mardi matin, Boris Vallaud est revenu sur la polémique autour de la baisse des aides au logement. L'ex-secrétaire général adjoint de l'Élysée a tenu à mettre les choses au clair : selon lui, ce coup de rabot sur les allocations est "celle du gouvernement actuel" et en ne relève en aucun cas d'une décision prise par le précédent exécutif. "On nous avait promis le meilleur de la gauche et de la droite. On a le pire de la droite", a regretté le socialiste.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
805 commentaires - Casier judiciaire vierge pour les élus : les députés disent non à la promesse de Macron
  • Voilà c'est entendu les élus de tous poils, ministres peuvent gérer la France avec un casier chargé. La preuve Balkany continue d'être maire et combien d'autres....

  • Quand l'inconstitutionnalité vole au secours d' un casier judiciaire ayant perdu sa virginité - ou rassurant celles ou ceux qui seraient tentés de la perdre.
    J'ai pu remarquer par ailleurs, que ces chenapans, après ce petit arrangement pour lequel toutes les couleurs étaient à l'unisson se sont hissés droits sur leurs jambes, et de s'auto-applaudir à qui mieux mieux. Nous avons là un cliché on ne peut plus éloquent de ce à quoi ressemble un pied de nez, ou un bras d'honneur.
    Mesdames et messieurs les députés, puisqu'il est possible d'un revers de la main d'écarter un engagement du candidat macron, ne pourriez-vous réitérer le même coup d'éclat, en écartant un autre engagement, l'augmentation relative à la CSG !
    De votre part ...Ce Serait Gracieux.

  • elle a le visage d'un tribunal correctionnel et dire que certaines femmes font de la chirurgie esthétique pour rien ! Quant au casier judiciaire, je n'ai jamais vu une fronde générale aussi rapide contre le Jupiter de service ! les moutons se rebifferaient-ils ?

  • En parlant de casiers vierges, la une de ce site , ce devrait être l'agression gratuite du maire de St GENIS DE SAINTANGE , charente maritime , que je ne connais pas du tout , violemment agressé , fracture etc .... par des jeunes , avec qui il voulait "dialoguer "!
    Résultat , 1 mois d'ITT , il se nomme jacky quesson , ce maire , foin de BONO, de RIHANNA, çà c'est la vie de la FRANCE d'en bas , président !
    Alors bouge un peu et sanctionne !
    Un ministre de l'intérieur et "un "ministre de la justice , ....................................................ACTION !
    et refusé, mais comme c'est bizarre, on en parle du maire aujourd'hui !

  • Cette promesse doit revenir sur le devant de la scène, c'est primordial. Nos élus doivent avoir évidemment un casier judiciaire vierge, c'est la moindre des choses, nous ne voulons pas de voyous à la tête de notre pays.

    Il suffit que les électeurs ne votent pas pour des voyous !